Wall Street s’oriente en hausse, rassurée par la croissance de l’industrie

 La Bourse de New York s'orientait en hausse jeudi en matinée, rassurée par une croissance inespérée de l'activité industrielle aux Etats-Unis: le Dow Jones gagnait 0,38% et le Nasdaq 0,47%.Vers 14H30 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 44,54 points à 11.658,07 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 12,04 points à 2.591,50 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 montait de 0,33% (+3,97 points) à 1.222,86 points.

Mercredi, Wall Street avait fini en légère hausse, espérant un soutien des autorités à l'économie: le Dow Jones avait gagné 0,46%, le Nasdaq 0,13% et le S&P 500 0,49%.

Activité industrielle qui croît, repli des inscriptions au chômage, ventes automobiles en hausse: "tout cela est agréable à voir, et le marché réagit", a commenté Hugh Johnson, de Hugh Johnson Advisors.

"Le marché ne monte pas plus parce que les chiffres (mensuels) de l'emploi sont attendus (vendredi), donc le marché reste tendu. Mais c'est une bonne journée au niveau de l'actualité", a-t-il ajouté.

Hésitants à l'ouverture, les indices de la place new-yorkaise se sont orientés en hausse après la publication de l'indice ISM d'activité dans l'industrie américaine.

A 50,6%, cet indicateur montre que l'activité a continué de croître, alors que les analystes l'attendaient sous le seuil de 50%, qui marque la limite entre expansion et contraction de l'activité.

En Europe, l'indice PMI avait à l'inverse montré une contraction de l'activité dans l'industrie.

Les autres indicateurs du jour aux Etats-Unis ont été relégués au second plan.

Les inscriptions au chômage sont reparties à la baisse la semaine dernière. A 409.000, elles ressortent proches des attentes et à un niveau qui reste élevé.

"Le marché de l'emploi reste dans une situation peu favorable, avec toujours de nombreuses destructions d'emplois et de faibles créations", a relevé Lindsey Piegza, de FTN Financial.

Sur le front de l'immobilier, les dépenses de construction ont rechuté en juillet (-1,3%), alors que les analystes attendaient une stabilité.

La productivité des entreprises a par ailleurs reculé plus que prévu (-0,7% en rythme annualisé) au deuxième trimestre.

General Motors cédait 0,62% à 23,88 dollars. Le constructeur automobile a enregistré une hausse de 18% sur un an de ses ventes en août aux Etats-Unis et s'est dit optimiste concernant la croissance du pays. Ford, qui devait publier ses ventes jeudi dans la journée, prenait 0,18% à 11,14 dollars.

IBM progressait de 0,37% à 172,55 dollars. Le groupe informatique va racheter à la holding française Fimalac sa filiale Algorithmics, spécialisée dans les logiciels pour l'industrie financière pour 387 millions de dollars en numéraire.

Bank of New York Mellon gagnait 1,50% à 20,98 dollars. Le PDG de la banque d'investissement, Robert Kelly, a démissionné en raison de "différences d'approche de la gestion de l'entreprise" avec le reste de la direction. Il est remplacé par Gerald Hassell, membre du conseil d'administration.

Goldman Sachs cédait 1,55% à 114,42 dollars. Selon le Wall Street Journal, la banque d'affaires devait annoncer jeudi un accord avec les autorités de l'Etat de New York qui va permettre de régler un contentieux lié à la manière dont elle a géré les dossiers d'emprunteurs immobiliers en difficulté.

Le marché obligataire baissait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 2,252% contre 2,218% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 3,619% contre 3,592% la veille.