Wall Street résiste aux inquiétudes sur les dettes à l’ouverture

 La Bourse de New York a ouvert en très légère hausse jeudi, dans un marché hésitant entre des publications économiques encourageantes aux Etats-Unis et les inquiétudes sur les dettes publiques des deux côtés de l'Atlantique: le Dow Jones gagnait 0,09% et le Nasdaq 0,17%.Vers 13H40 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 10,67 points à 12.502,28 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 4,77 points à 2.801,69 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 progressait de 0,22% (2,85 points) à 1.320,57 points.

Mercredi, Wall Street avait fini en hausse, après trois séances de baisse, stimulée par des espoirs de nouvelles mesures de soutien de la banque centrale américaine. Le Dow Jones avait gagné 0,36%, le Nasdaq 0,54% et le S&P 500 0,31%.

Face à une actualité chargée, il était "difficile d'identifier une quelconque tendance convaincante sur le marché", a observé Patrick O'Hare, du site financier Briefing.com.

Les indicateurs publiés aux Etats-Unis ont plutôt encouragé les investisseurs. En juin, les ventes de détails ont enregistré un rebond faible (+0,1%), mais inattendu, et les prix à la production ont baissé (-0,4%) pour la première depuis un an. Les inscriptions au chômage ont par ailleurs diminué plus que prévu la semaine dernière.

Du côté des entreprises, la banque JPMorgan Chase (+3,23% à 40,90 dollars) a publié des résultats financiers meilleurs que prévu, avec un bénéfice net en hausse de 13% à plus de cinq milliards de dollars au titre du deuxième trimestre.

"Les résultats meilleurs que prévu de JPMorgan Chase, qui entre dans la composition du Dow Jones, contribuent à compenser le mouvement de baisse causé par les inquiétudes sur les questions de dette", ont relevé les analystes de Charles Schwab.

Aux Etats-Unis, Moody's a placé sous surveillance la note de la dette de l'Etat fédéral en vue d'un éventuel abaissement, en raison de la "probabilité croissante que le plafond légal de la dette ne soit pas relevé dans les temps".

En zone euro, l'Italie a levé près de 5 milliards d'euros d'obligations, mais à taux d'intérêt record.

Le marché obligataire baissait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 2,924% contre 2,891% mardi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,212% contre 4,179% la veille.