Wall Street rebondit après six séances de baisse

 La Bourse de New York a rebondi jeudi, redynamisée après six séances consécutives de baisse par une diminution inattendue du déficit commercial des Etats-Unis: le Dow Jones a gagné 0,63% et le Nasdaq 0,35%.Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average est monté de 75,42 points à 12.124,36 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 9,49 points à 2.684,87 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'est adjugé 0,74% (9,44 points) à 1.289,00 points.

C'est la première fois que le Dow Jones, qui avait déjà perdu 1,9% en mai, parvient à finir une séance dans le vert depuis le début juin.

"Le marché avait bien trop baissé", a constaté Scott Marcouiller, de Wells Fargo Advisors.

"Les chiffres du déficit commercial étaient assez bons. Entre cela et le fait qu'il y avait eu tellement de ventes sur une période si brève, le marché avait bien le droit de rebondir", a-t-il expliqué.

Pour autant, "il n'y a pas beaucoup de conviction parmi les acheteurs", a-t-il relevé, notant le faible volume d'échanges.

Le déficit commercial des Etats-Unis est tombé à 43,7 milliards de dollars en avril, son plus bas niveau depuis le début de l'année. Les exportations sont notamment montées à un niveau record.

"On peut tellement expliquer cette amélioration par la baisse des voitures japonaises aux Etats-Unis que ça ne devrait pas être une surprise particulièrement positive", a relativisé Gregori Volokhine, de Meeschaert Capital Markets.

"Je pense que c'est un rebond surtout technique. Les investisseurs vont continuer à se demander quelle va être la force de l'économie dans les prochains mois en attendant de se décider vraiment", a-t-il poursuivi.

L'autre indicateur du jour a déçu. Les inscriptions au chômage sont restées stables la semaine dernière, à un niveau élevé, alors que les économistes espéraient un recul.

Les valeurs financières, sanctionnées depuis plusieurs semaines, ont emmené le rebond du marché, l'indice S&P les représentant prenant 1,94%.

Même la banque Citigroup, qui a reconnu avoir été victime d'une attaque de pirates informatiques, a pris 2,61% à 37,77 dollars.

L'assureur AIG a progressé de 2,86% à 28,10 dollars, bénéficiant d'une recommandation à l'achat des analystes de Deutsche Bank.

Les producteurs d'engrais ont été recherchés après que les autorités agricoles américaines eurent revu en baisse leur prévision d'offre aux Etats-Unis, envoyant le maïs à un prix record. CF Industries a pris 4,20%, Mosaic 4,84%.

Le fabricant de composants électroniques Texas Instruments a gagné 0,73% à 32,91 dollars. Il a abaissé sa fourchette de prévisions de résultats pour le deuxième trimestre, mais les investisseurs ont pris la nouvelle "relativement bien" parce qu'elle "s'explique essentiellement par une baisse de la demande de la part de Nokia".

Dans l'informatique, le spécialiste du stockage de données Fusion-io a bondi de 18,42% à 22,50 dollars pour son premier jour de cotation. Son introduction en Bourse lui a permis de lever 233,7 millions de dollars.

Le groupe chinois de médias pour les enfants Taomee, qui a également fait son entrée sur le marché new-yorkais, a chuté de 8,56% à 8,23 dollars.

Le marché obligataire s'est replié. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 2,998% contre 2,962% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,220% contre 4,209% la veille.