Wall Street ouvre en léger rebond grâce aux fusions-acquisitions

 La Bourse de New York, qui reste sur six semaines de baisse d'affilée, rebondissait légèrement lundi en matinée, stimulée par des annonces de fusions-acquisitions: le Dow Jones gagnait 0,35% et le Nasdaq 0,31%.Vers 14H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 41,93 points à 11.993,84 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 8,31 points à 2.652,04 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 remontait de 0,29% (3,74 points) à 1.274,72 points.

Vendredi, Wall Street avait fini sur une nette baisse. Le Dow Jones avait perdu 1,42%, le Nasdaq 1,53% et le S&P 500 1,40%. L'indice vedette a aligné six semaines de baisse d'affilée, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2002.

"Les principaux indices boursiers ont maintenant perdu environ 7% par rapport à leurs sommets d'avril. A court terme, le marché a trop baissé, mais l'environnement devrait rester volatil", a prévenu Scott Marcouiller, de Wells Fargo Advisors.

Faute de publication d'indicateur macroéconomique aux Etats-Unis, "les annonces de fusions-acquisitions apportent un soutien au marché", ont relevé les analystes de Charles Schwab.

Pour les investisseurs, ce type de nouvelles montrent que les entreprises sont prêtes à mettre des liquidités sur le marché pour grossir.

Le groupe textile VF Corporation (+11,19% à 102,07 dollars), qui possède notamment les marques Wrangler, Jeansport ou encore The North Face, rachète ainsi le fabricant de chaussures et vêtements de plein air Timberland (+42,39% à 42,70 dollars). Ce dernier est valorisé par l'opération 2 milliards de dollars, soit 43% de plus que sa valeur en Bourse à la clôture de vendredi.

Le groupe industriel Honeywell (+0,83% à 55,99 dollars) a de son côté conclu un accord pour acheter pour 491 millions de dollars son compatriote EMS Technologies (+32,26% à 32,80 dollars), spécialisé dans les outils de télécommunications pour l'aéronautique.

Dans la réassurance, Transatlantic Holdings (+12,72% à 49,61 dollars) va fusionner avec son concurrent Allied World Assurance Company Holdings t(-1,48% à 57,21 dollars), coté à New York mais basé en Suisse, pour donner naissance à un géant valorisé autour de 5 milliards de dollars.

Le groupe de restauration rapide Wendy's (+5,97% à 4,79 dollars) va se séparer de la chaîne Arby's, spécialisée dans les sandwiches au rôti de boeuf, pour 430 millions de dollars. Il n'en garde qu'une part de 18,5%, le reste étant repris par des fonds d'investissement.

"Cette semaine pourrait avoir un impact sur l'orientation du marché, que ce soit dans un sens plus positif, ou dans la même direction, vu le nombre de publications économiques importantes attendues" aux Etats-Unis, a relevé Patrick O'Hare, du site financier Briefing.com.

Mardi, les investisseurs réagiront notamment aux chiffres des ventes de détail, puis mercredi à ceux de l'inflation et de la production industrielle.

Dans l'énergie, Chesapeake Energy (+0,21% à 29,30 dollars) a annoncé une hausse de 17% de son dividende trimestriel.

La société de biotechnologies Gilead Sciences reculait de 1,04% à 39,81 dollars. La justice américaine lui a enjoint de fournir des informations dans le cadre d'une enquête sur une série de médicaments.

Le marché obligataire était en très légère baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 2,986% contre 2,971% vendredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,191% contre 4,184%.