Wall Street ouvre en hausse, plus optimiste sur la Grèce

 La Bourse de New York a ouvert en hausse vendredi, les investisseurs accueillant avec soulagement l'engagement de responsables européens à soutenir la Grèce: le Dow Jones gagnait 0,59% et le Nasdaq 0,61%.Vers 13H40 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 70,99 points à 12.032,51 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 16,13 points à 2.639,83 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 prenait 0,70% (8,91 points) à 1.276,55 points.

Jeudi, Wall Street avait fini sans direction claire, le marché restant nerveux face à la crise en Grèce: le Dow Jones avait gagné 0,54% et le S&P 500 0,18% mais le Nasdaq avait perdu 0,29%.

Les investisseurs gardaient les yeux braqués vers l'Europe vendredi.

"Le marché est soutenu par un certain optimisme sur le fait que les dirigeants de la zone euro sont proches d'un accord pour éviter un défaut de la Grèce sur sa dette", ont expliqué les analystes de Charles Schwab.

A Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy sont convenus de chercher une solution rapide pour aider Athènes. Ils ont insisté sur la participation des créanciers privés à une nouvelle aide financière, sur une base volontaire, point sur lequel l'Allemagne s'était montrée moins claire.

"Bien sûr, la Grèce a toujours besoin d'adopter des nouvelles mesures d'austérité, mais pour l'instant, ces propos de l'Allemagne de la France (...) ont allumé une lueur d'espoir que la Grèce va pouvoir éviter de faire défaut sur sa dette, ce qui pourrait avoir des conséquences systémiques pour les banques européennes", a commenté Patrick O'Hare, du site financier Briefing.com.

Le marché obligataire se repliait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 2,944% contre 2,909% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,189% contre 4,157% la veille.