Wall Street monte, tentant de rebondir après 4 jours de repli

 La Bourse de New York était en hausse mardi matin, amorçant un rebond après quatre séances de repli consécutives en attendant un discours du président de la Fed Ben Bernanke: le Dow Jones gagnait 0,33% et le Nasdaq 0,30%.Vers 14H10 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 56,23 points à 12.146,19 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 11,70 points à 2.714,26 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 avançait de 0,55% (ou 7,03 points) à 1.293,20 points.

Lundi, Wall Street avait reculé, pénalisée par le repli des valeurs bancaires et énergétiques après une séance hésitante en l'absence de publications économiques majeures. Le Dow Jones avait perdu 0,50%, le Nasdaq 1,11% et le S&P 500 1,08%. Les deux premiers indices avaient terminé à leurs plus bas niveaux depuis le 23 mars.

Au début d'une journée encore peu riche en terme d'indicateurs économiques, le marché tentait de se redresser après une série de quatre replis consécutifs, ce qui ne lui était plus arrivé depuis août.

"Les partisans de la hausse tentent de contenir la vague récente de pression baissière venue de la montée du sentiment d'incertitude concernant le redressement économique dans le monde", ont indiqué les analystes de Charles Schwab.

Le principal événement économique de la journée n'était pas attendu avant la dernière heure d'échanges à New York, avec un discours du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke sur les prévisions économiques pour les Etats-Unis.

"Les analystes s'attendent à ce que (M.) Bernanke parle de l'inflation et des taux d'intérêts", a indiqué Sarah Wasserman, de Schaeffer's Investment Research.

Le discours de Ben Bernanke est d'autant plus attendu qu'il arrive après une série d'indicateurs pointant vers un ralentissement de la croissance de l'économie américaine au deuxième trimestre.

Le marché était animé par l'annonce d'une offre hostile de la part du papetier International Paper (+2,06% à 30,26 dollars) sur son concurrent Temple-Inland (+41,55% à 29,74 dollars) pour environ 3,3 milliards de dollars, ou 30,60 dollars par action.

Le constructeur automobile Ford Motor (+1,01% à 14,05 dollars) s'apprête à annoncer d'ambitieux objectifs de production, en se fixant pour but de vendre 50% de véhicules en plus par an d'ici 2015, selon le New York Times.

Son concurrent General Motors (+0,25% à 28,63 dollars) s'attend à une croissance de 5 à 7% par an en Amérique du Sud jusqu'à fin 2015, selon le directeur de la région.

Le groupe de messagerie FedEx (-0,03% à 87,72 dollars) a augmenté son dividende trimestriel d'un cent, à 13 cents par action.

Le groupe d'équipements médicaux Stryker (+1,02% à 59,18 dollars) va racheter la société privée française Memometal Technologies pour 150 millions de dollars en numéraire au moins.

Le groupe de médias et de divertissement NBCUniversal, contrôlé par Comcast (+1,17% à 24,19 dollars), a annoncé lundi un accord avec le fonds d'investissement Blackstone (+0,37% à 16,22 dollars) pour lui racheter une part de 50% dans le parc d'attractions Universal Orlando pour 1,025 milliard de dollars.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 3,039% contre 3,002% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,295% contre 4,262%.