Wall Street finit sans direction, prudente sur la Grèce

 La Bourse de New York a fini sans direction vendredi, les investisseurs restant prudents malgré les assurances données par l'Allemagne et la France sur une aide à la Grèce: le Dow Jones a gagné 0,36% mais le Nasdaq a perdu 0,28%.Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a pris 42,84 points à 12.004,36 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 7,22 points à 2.616,48 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a engrangé 0,30% (3,86 points) à 1.271,50 points.

"Il y a une certaine agitation à l'approche du week-end, vu les problèmes en Grèce", a observé Owen Fitzpatrick, de la Deutsche Bank.

"Le marché est très inquiet de la situation étant donné les répercussions qu'elle pourrait avoir sur les marchés financiers", a-t-il poursuivi.

La place new-yorkaise avait démarré en hausse, dans le sillage des marchés européens, soutenue par les déclarations de la chancelière allemande Angela Merkel et du président français Nicolas Sarkozy.

Les deux dirigeants sont convenus de chercher une solution rapide pour aider Athènes, avec la participation des créanciers privés, mais sur une base volontaire, alors que Berlin se montrait jusqu'à présent plus ferme sur cette contribution.

"Il faut obtenir l'accord de tous les autres" dirigeants européens, a tempéré Owen Fitzpatrick. "La situation est très complexe, vu toutes les parties impliquées".

Les ministres européens des Finances se retrouvent dimanche à Luxembourg pour discuter du contenu et des conditions du nouveau programme de soutien à Athènes.

Le Dow Jones a également réduit ses gains lorsque l'agence d'évaluation Moody's a annoncé envisager d'abaisser la note de dette de l'Italie.

L'indice progresse de 0,4% sur la semaine, après six semaines d'affilée de baisse.

Le marché obligataire a baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 2,944% contre 2,909% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,203% contre 4,157% la veille.