Wall Street finit sans direction à l’issue d’une séance en dents de scie

 La Bourse de New York a fini sans direction jeudi à l'issue d'une séance en dents de scie, entre indicateurs économiques mitigés et tentative de rebond après les pertes de la veille: le Dow Jones a perdu 0,34% mais le Nasdaq a gagné 0,15%.Selon des chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average a cédé 41,59 points à 12.248,55 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 4,12 points à 2.773,31 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 0,12% (-1,61 point) à 1.312,94 points.

"Le secteur technologique a porté le marché après une journée boîteuse", a observé Peter Cardillo, d'Avalon Partners.

Les indices ont oscillé toute la journée entre hausse et baisse. L'actualité économique a été mitigée du point de vue des indicateurs.

Le marché a brièvement été soutenu en début de séance par la petite baisse observée dans les dépôts de demandes d'allocations chômage la semaine passée, même si le chiffre (422.000) est plus élevé qu'anticipé et au-delà du seuil de 400.000, scruté par les investisseurs.

La productivité des entreprises américaines a nettement marqué le pas au premier trimestre. Par ailleurs, les commandes aux industries manufacturières ont nettement baissé en avril.

"Les inscriptions au chômage et les chiffres de la productivité n'ont pas été de grandes surprises", a toutefois estimé Hugh Johnson, de Hugh Johnson Advisors. "D'une manière générale, le marché attend le rapport sur l'emploi de demain".

Les chiffres officiels du chômage pour le mois de mai seront publiés vendredi avant l'ouverture du marché, un rapport toujours très attendu d'autant que, ces derniers temps, les données préliminaires sur l'emploi aux Etats-Unis se sont révélées décevantes.

Deux facteurs ont participé à stabiliser le marché, selon Peter Cardillo: des achats à bons comptes après les lourdes pertes de la veille, journée où le Dow Jones avait perdu près de 280 points, mais aussi des rumeurs autour d'une résolution de la crise grecque.

L'euro s'est nettement repris en deuxième partie de séance boursière, soutenant les marchés de matières premières et par extension Wall Street.

Le marché obligataire a fortement reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est monté à 3,030% contre 2,966% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,251% contre 4,151% la veille.