Wall Street finit dans le vert sa meilleure semaine en deux ans

 La Bourse de New York a fini en nette hausse vendredi, stimulée par un indicateur industriel étonnamment solide aux Etats-Unis, qui lui permet de signer sa meilleure performance hebdomadaire depuis deux ans: le Dow Jones a gagné 1,36% et le Nasdaq 1,53%.Selon les chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average est monté de 168,43 points à 12.582,77 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 42,51 points à 2.816,03 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a progressé de 1,44% (19,03 points) à 1.339,67 points.

Les échanges sont restés limités avant un week-end prolongé par la fête nationale des Etats-Unis lundi.

Le Dow Jones a fini dans le vert toutes les séances de la semaine, sur laquelle il a bondi de 5,4%, sa meilleure performance depuis juillet 2009.

"C'est une semaine extrêmement positive: la situation de la Grèce s'est clarifiée, on a des indicateurs de l'industrie positifs", a résumé Clément Decombe, de Meeschaert Capital Markets.

Les indices boursiers new-yorkais ont décollé après la publication de l'indice ISM manufacturier aux Etats-Unis. Il est remonté à 55,3% en juin, ce qui reflète une accélération de l'activité, alors que les économistes s'attendaient à le voir reculer à un niveau proche de la stagnation.

"Ce chiffre est très positif: il suggère que le ralentissement de l'industrie observé en mai s'expliquait par les événements au Japon", où l'activité a été fortement perturbée après le séisme et le tsunami de mars, a commenté Hugh Johnson, de Hugh Johnson Advisors.

"Il semble de plus en plus que le ralentissement de l'économie était temporaire. Cela encourage les investisseurs à revenir sur le marché boursier", a-t-il ajouté.

Cet indicateur a relégué au second plan d'autres statistiques, ressorties décevantes.

Les dépenses de construction sont tombées en mai à leur plus bas niveau depuis septembre 1999, alors que les analystes espéraient une stabilité.

L'indice de l'Université du Michigan mesurant la confiance des consommateurs en juin a par ailleurs été révisé en légère baisse.

Côté valeurs, le constructeur automobile Ford (+1,67% à 14,02 dollars) a annoncé une hausse de 14% sur un an de ses ventes en juin aux Etats-Unis. General Motors (+0,72% à 30,58 dollars) affiche une croissance de 10,2% sur la même période.

Apple a pris 2,26% à 343,26 dollars, Microsoft 0,08% à 26,06 dollars et Research in Motion 0,28% à 28,93 dollars. Un consortium mené par les groupes informatiques a acheté plus de 6.000 brevets à l'équipementier en télécoms canadien en faillite Nortel pour la somme de 4,5 milliards de dollars. Ils étaient notamment en compétition avec Google (+2,89% à 521,03 dollars) et Intel (+1,67% à 22,53 dollars).

Le fabricant d'appareils photo Kodak a plongé de 14,25% à 3,07 dollars. La Commission américaine du commerce international (ITC) a repoussé au 30 août une décision sur un litige l'opposant à Apple et Research in Motion.

Le fabricant d'armes Smith & Wesson s'est envolé de 14,05% à 3,41 dollars après la publication de résultats trimestriels marqués par des ventes record.

Le marché obligataire a baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 3,197%, contre 3,158% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,402% contre 4,382% la veille.