Total envisage d’étendre son expérience de stations-service à bas prix

 Le groupe pétrolier Total envisage d'étendre en France une expérience de stations-service à bas prix, affirme son directeur général Christophe de Margerie dans un entretien au quotidien Le Figaro à paraître samedi et déjà disponible sur son site internet."Les premiers résultats sont satisfaisants", se félicite M. de Margerie, interrogé sur ce test entamé en avril 2010 et qui concerne actuellement 45 stations-service dans toute la France. "Nous envisageons d'étendre l'expérience", poursuit-il.

Mais "beaucoup de points restent en suspens, notamment le nom et le positionnement par rapport à notre réseau actuel", relève néanmoins le patron de la première capitalisation boursière de la place de Paris.

Pour lui, "une chose est sûre, si nous transformons l'essai, nous le ferons à notre façon, avec des prix bas, certes, mais aussi une vraie qualité de service".

Il avertit tout de même qu'une telle décision nécessiterait un dialogue avec les syndicats: "avant tout changement, un préliminaire s'impose: le dialogue avec les partenaires sociaux".

En juin, Total avait déjà annoncé étudier un déploiement progressif de cette expérience. Il avait assuré qu'il prendrait sa décision d'ici la fin de l'année.

La compagnie française, comme ses concurrents de l'industrie pétrolière, souffre depuis plusieurs décennies de la forte concurrence des grandes surfaces, qui se servent des carburants comme d'un produit d'appel en pratiquant des prix très bas.