Thai Airways veut rebondir en acquérant 23 nouveaux Airbus et 14 Boeing

 La compagnie aérienne Thai Airways a annoncé lundi sa volonté d'acquérir 23 Airbus et 14 Boeing, en leasing ou en achat simple, un investissement d'environ 3,9 milliards de dollars destiné à rajeunir sa flotte après avoir traversé une importante crise financière.Le transporteur prévoit d'acheter six Boeing 777-300ER, quatre Airbus A350-900s et cinq A320-200s pour un total d'environ 1,6 milliard, selon un communiqué du groupe. Ils seront livrés entre 2014 et 2017.

Il va aussi acquérir en leasing 22 autres appareils dont huit Boeing 787 Dreamliners attendus entre 2012 et 2017.

L'ensemble de ces projets, adoptés par le conseil d'aministration du groupe, lui permettra de faire partie des trois plus importantes compagnies aériennes du continent en terme de qualité et d'efficacité, a-t-il revendiqué.

"Acquérir de nouveaux appareils en matériaux composites légers et non corrosifs, pour remplacer des appareils anciens retirés de la flotte, permettra de réduire les coûts d'entretien et de carburants", a ajouté le groupe.

Thai Airways tente de se remettre d'une crise financière très importante subie à la fin de la précédente décennie.

Le groupe avait avoué avoir enregistré une perte sèche de 21,3 milliards de bahts en 2008 (482 millions d'euros), conséquence de la crise financière mondiale, de la hausse des cours du pétrole et des manifestations en Thaïlande qui avaient conduit au blocage des aéroports de Bangkok.

Depuis, la société a repris des forces. Thai Airways a affiché un bénéfice net de 1,6 milliard de bahts en 2010, soit un résultat trois fois supérieur à l'année précédente.

Elle fait cependant face à une sévère concurrence des compagnies à bas prix et a annoncé l'an passé sa volonté de monter son propre transporteur "low-cost" avec la compagnie singapourienne Tiger Airways. Et sa flotte, qui comprend quelques vieux appareils dont les Boeing 747 jumbos et les Airbus A300, a besoin d'être rajeunie.

Le président de Thai Airways, Piyasvasti Amranand, avait lui même reconnu en octobre que ses avions étaient "assez vieux" et qu'il lui fallait agir vite, compte-tenu des carnets de commande importants chez les deux grands constructeurs mondiaux.

Ces nouvelles commandes s'ajoutent à un programme, annoncé il y a un an, de prendre livraison en leasing de sept moyens-courriers Airbus A330-300s et huit long courriers Boeing 777-300ER d'ici 2014.

Le transporteur a retardé la livraison de six Airbus A380s, attendus désormais en 2012, suite à des problèmes de trésorerie.