Tarifs hôteliers: les stations balnéaires françaises plus chères qu’en 2010

 Les stations balnéaires françaises affichent en juillet des prix moyens en ligne plus chers que l'an dernier à la même période, selon l'indice du site comparateur de prix Trivago, communiqué mardi.Les plus fortes augmentations de tarifs en ligne reviennent à La Baule, où le prix moyen par nuitée pour une chambre double standard atteint 179 euros (+33%), Deauville (227 euros, +20%) et Saint-Raphaël (154 euros, +18%).

A l'inverse, Quiberon et Antibes voient leurs tarifs diminuer et atteingnent respectivement 99 euros (-25%) et 140 euros (-14%).

Parmi les stations balnéaires les plus chères de l'Hexagone figurent Deauville, Porto-Vecchio en Corse (214 euros par nuitée) ou Cannes (190 euros).

"Pour faire des économies, les vacanciers devront plutôt se tourner vers la Bretagne", suggère Trivago, comme à Vannes où la chambre double standard est proposée à 87 euros.

Montpellier figure également dans le bas du classement (98 euros la nuitée).

Les professionnels du tourisme s'attendent à une hausse de la fréquentation touristique cet été, même si la France bénéficiera moins que d'autres pays, comme l'Espagne ou la Grèce, des reports de destinations liés au printemps arabe.