« Partenariat » entre GDF Suez et le fonds chinois CIC (source proche)

 Le groupe français d'énergie GDF Suez a conclu un "accord global de partenariat" avec le fonds souverain chinois CIC qui portera notamment sur l'entrée de CIC au pôle exploration-production du Français, a-t-on appris lundi soir de source proche du dossier.Le fonds souverain chinois China Investment Corporation (CIC) devrait entrer à hauteur de 30% dans le pôle exploration-production de GDF Suez, qui sera filialisé, ce qui pourrait représenter un investissement de 2 à 3 milliards d'euros, rapportait lundi le journal Les Echos.

Toutefois, l'accord entre le groupe français et le fonds chinois est "plus large" que la seule entrée de CIC dans l'activité exploration-production, a-t-on précisé de source proche du dossier.

L'accord devrait être signé mardi après-midi et annoncé officiellement mercredi matin, à l'occasion de la publication des résultats semestriels de GDF Suez, a-t-on ajouté.

Selon Les Echos, l'accord avec CIC stipule que le fonds chinois "se verra proposer de participer à tous les investissements de GDF Suez dans la région (Asie-Pacifique), à l'exception de la Chine", le CIC n'ayant pas le droit d'investir dans son propre pays.

Interrogé par l'AFP, le groupe énergétique n'a pas souhaité faire de commentaire.

"L'Asie-Pacifique est une zone de développement majeure pour le groupe", s'est contenté de souligner Jérôme Chambin, porte-parole du géant gazier.

La Chine, dont l'énergie repose essentiellement sur le charbon, vient d'amorcer un virage vers le gaz, et GDF Suez, dont la production est pour l'instant ancrée en mer du Nord et au Maghreb, a d'importants projets dans la zone Asie-Pacifique, en Australie et en Indonésie notamment.

Le fonds CIC, détenteur de 300 milliards de dollars, a été créé en 2007 pour investir sur les marchés financiers mondiaux une partie des énormes réserves de change de la Chine --les plus importantes du monde, qui s'élevaient à 2.847 milliards de dollars à la fin de l'année 2010.