Nissan pourrait retarder la production d’une voiture électrique aux USA

 Le constructeur automobile japonais Nissan pourrait être forcé de retarder la production aux Etats-Unis de sa voiture électrique Leaf et ne devrait pas tenir ses objectifs à cause des conséquences du tremblement de terre dévastateur de mars au Japon."Après le 11 mars, toutes les ressources de l'entreprise ont été consacrées à aider la reprise" de l'activité au Japon, a indiqué lundi Hideaki Watanabe, vice-président de Nissan pour les véhicules zéro émissions.

"Cela nous a mis dans une situation très difficile", a ajouté M. Watanabe lors d'une rencontre avec des journalistes.

Le groupe a vu sa production ralentir et ne sera pas en mesure de remplir ses objectifs de 50.000 Leaf fabriquées cette année.

"Nous essayons de raccourcir les délais mais je ne veux faire aucune prédiction", a-t-il poursuivi.

Nissan a livré 7.550 voitures électriques Leaf à ses clients au Japon, aux Etats-Unis, à Hong Kong et en Europe depuis le début de l'année, et 2.000 aux Etats-Unis seuls depuis le lancement en décembre.

"En 2012, nous espérons revenir à une situation plus normale", a dit M. Watanabe.

Les véhicules électriques se sont retrouvés particulièrement demandés pendant les pénuries de carburant qui ont suivi le tremblement de terre et le tsunami.

Nissan explore une technologie qui pourrait permettre à la batterie de sa voiture "verte" de charger de l'électricité ou d'en produire selon les cas, afin de pouvoir en faire un générateur d'urgence si besoin.

Malgré les pénuries et le retard de production, Nissan prévoit de distribuer la Leaf dans six Etats américains de la côte Est cet automne et dans les 50 Etats de l'Union d'ici la fin 2012.

Nissan a prévu de commencer à fabriquer 150.000 Leaf par an dans son usine du Tennessee (sud) d'ici la fin 2012.