Les Bourses européennes se redressent dans un marché toujours très volatil

 Les Bourses européennes, toujours très volatiles, se sont redressées jeudi, dans le sillage de Wall Street et des valeurs bancaires, au terme d'une séance en yo-yo."C'est un environnement où le marché réagit pour des raisons à la fois connues et inconnues, donc le mieux qu'on puisse dire c'est que l'on doit s'attendre à plus de rumeurs -- bonnes ou mauvaises -- et à plus de volatilité", a observé Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Les valeurs bancaires, responsables de la chute de la veille, se sont reprises après l'annonce d'une réunion mardi entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel sur la réforme de la gouvernance de la zone euro.

Autre nouvelle bien accueillie par les marchés, aux Etats-Unis, des chiffres sur l'emploi se sont révélés plus encourageants qu'attendu.

L'Eurostoxx 50 a progressé de 2,86%

La Bourse de Paris a a pris 2,89%, le CAC 40 gagnant 86,67 points à 3.089,66 pts, dans un volume d'échanges très fourni de 7,644 milliards d'euros.

Société Générale a pris 3,70% à 23,00 euros, après s'être effondrée la veille. Crédit Agricole, autre victime mercredi, a gagné 5,14% à 6,39 euros.

BNP Paribas a fait moins bien, prenant 0,31% à 35,72 euros.

Dans d'autres secteurs, certaines valeurs se sont envolées comme Veolia Environnement (+10,06% à 11,1 euros) ou Alcatel-Lucent (+6,90% à 2,43 euros).

Les valeurs moins sensibles aux variations du marché ont évolué avec prudence, à l'image de Danone (+0,31% à 45,30 euros).

A Londres, l'indice Footsie-100 a gagné 155,67 points, soit 3,11% par rapport à la veille, à 5,162,83 points.

Les valeurs bancaires ont refait une partie de leurs pertes des précédentes séances, Barclays en tête (+8,64% à 177,85 pence), suivie de HSBC (+3,80% à 535,80 pence)

Même mouvement pour les valeurs minières, BHP Billiton gagnant 5,36% à 1.966 pence, Antofagasta 6,47% à 1.218 pence et ENRC 5,38% à 617 pence.

Du côté des pétrolières, Essar Energy a bondi de 7,94% à 282,90 pence.

Autre grand gagnant du jour, Icap, plus grand courtier interbancaire du monde, a pris 6,31% à 416 pence.

L'indice Dax de la Bourse de Francfort a mis fin à une série de 11 séances de baisse consécutives en terminant en forte progression de 3,28% à 5.797,66 points.

L'ensemble des 30 valeurs du Dax ont fini dans le vert. ThyssenKrupp, qui annonce vendredi ses résultats du 3ème trimestre, a été particulièrement à la fête avec un rebond de 8,07% à 23,22 euros. Commerzbank a pris 6,3% à 2,09 euros, BASF +5,45% à 52,23 euros, Volkswagen +4,3% à 114,1 euros, Allianz +2,38% à 72,65 euros, EON +2,21% à 14,12 euros.

Même Deutsche Bank, dont l'action a souffert pendant une bonne partie de la séance, s'est adjugé 1,2% à 29,11 euros.

A Madrid, l'indice Ibex-35 a bondi de 3,56% à 8.249,4 points.

Toutes les valeurs ont terminé dans le vert, après une journée noire mercredi où la Bourse de Madrid avait perdu plus de 5%.

Les valeurs bancaires notamment ont repris des couleurs en fin de journée, le numéro un du secteur Santander gagnant 3,20% à la clôture, à 6,006 euros, le numéro deux BBVA progressant de 4,06% à 6,053 euros et Caixabank, la troisième banque espagnole, de 3,04% à 3,418 euros.

Le FTSE Mib à Milan, a bondi de 4,10% à 15.277 points.

STMicroelectronics, qui avait subi les plus lourdes pertes mercredi, a bondi de 10,22% à 4,80 euros. Le fabricant de câbles Prysmian a gagné 8,91% à 10,51 euros, Pirelli a progressé de 6,97% à 5,60 euros et le cimentier Buzzi Unicem de 6,62% à 6,93 euros.

Les valeurs bancaires ont effectué une remontée spectaculaire: Banca Popolare Milano s'est envolée à +10,08% à 1,45 euro, Intesa Sanpaolo a engrangé 6,71% à 1,20 euro, Banco Popolare 4,42% à 1,13 euro, Banca MPS 3,91% à 0,43 euro, Ubi Banca 3,53% à 2,57 euros et UniCredit 3,41% à 1 euro.

La Bourse suisse a conforté ses gains en fin de séance, l'indice SMI clôturant en progression de 5,02% à 5.032,75 points.

Toutes les valeurs ont fini en hausse, sauf l'opérateur Swisscom, qui a revu à la baisse ses perspectives de croissance pour l'année. L'action a terminé en baisse de 0,92% à 342,80 francs suisses.

L'assureur Zurich Financial Services (ZFS), qui a publié des résultats semestriels supérieurs aux attentes, a bondi de 10,49% à 160,10 francs suisses.

UBS a également terminé sur un gain confortable de 10,07% à 11,04 francs suisses.

L'indice Bel-20 de la Bourse de Bruxelles a fini sur un rebond de 2,54% à 2.144,98 points.

Seuls le titre du groupe de distribution Delhaize (-0,75% à 44,75 euros) et celui du bancassureur KBC (-0,55% à 19,06 euros) ont fini dans le rouge.

L'action du numéro un mondial de la bièreAB Inbev a progressé de 2,57% à 36,05 euros, après avoir enregistré au deuxième trimestre un bénéfice conforme aux attentes.

L'AEX de la Bourse d'Amsterdam est reparti à la hausse, affichant une progression de 1,99% à la clôture à 282,79 points.

Les plus grands gagnants ont été le groupe de courrier express TNT Express, (+6,82% à 6,66 euros), le groupe de forage offshore pétrolier et gazier SBM (+6,63% à 13,68 euros). et le spécialiste des systèmes de lithographie pour l'industrie des microprocesseurs ASML (+6,59% à 24,09 euros).

Parmi les valeurs en baisse, l'assureur AEGON a dévissé de 3,51% à 2,86 euros.

Lisbonne a clôturé sur une hausse de 1,72%, le PSI-20 franchissant le seuil des 6.000 points à 6.020,87 points grâce au groupe de distribution Jeronimo Martins (+6,54%) et au secteur de l'énergie. La filiale énergies renouvelables de l'électricien EDP a pris 4,05%, tandis que le pétrolier Galp a gagné 1,71%.

En revanche, les quatres banques de l'indice ont clôturé dans le rouge, avec BPI en tête (-2,49%).