Les Allemands n’ont jamais été aussi riches

 Les avoirs financiers des ménages allemands (numéraire, comptes en banque, actions, obligations, assurances, etc.) ont atteint au premier trimestre leur plus haut niveau depuis la première publication de cet indicateur en 1991, a annoncé vendredi la Bundesbank.Ils atteignent 4.824 milliards d'euros, soit 4,4% de plus qu'au premier trimestre 2010, selon les statistiques publiées par la banque centrale allemande.

En retranchant l'endettement des ménages, la richesse nette (mesurée en avoirs financiers) des Allemands s'élevait à 3.291 milliards d'euros fin mars.

La Bundesbank a souligné dans son communiqué que, crise de la dette oblige, les Allemands ont moins investi dans des obligations d'Etat, hors celles de l'Allemagne - jugées sûres - qui ont connu "de fortes augmentations", et qu'ils ont au contraire augmenté leurs placements en actions ainsi que dans des contrats d'assurance.

Ces statistiques ne tiennent pas compte des propriétés immobilières ou des biens non financiers.