Le petit-déjeuner, un marché mature estimé à 5 milliards d’euros

 Le marché du petit-déjeuner (produits laitiers et céréaliers, boissons chaudes et froides, produits à tartiner) est un marché mature estimé à 5 milliards d'euros dans les grandes surfaces, selon une étude du cabinet Xerfi publiée mercredi.Repas incontournable des Français, le petit-déjeuner assure "en principe un socle de croissance solide" aux industriels du secteur note Xerfi selon lequel la consommation des ménages "progressera de seulement 1% à 2,5% en volume en 2012 selon les catégories".

Actuellement, les produits laitiers représentent 30% de ce marché devant les produits céréaliers 28%, les boissons chaudes 20%, les boissons froides 16% et les produits à tartiner 6%.

"Outre l'arrivée à maturité du marché, les professionnels du petit-déjeuner sont confrontés au durcissement de la concurrence, en particulier dans la grande distribution, mais aussi au niveau élevé des matières premières", relève Xerfi.

"Or après les difficiles négociations commerciales début 2011, les industriels peineront à faire passer des hausses de tarifs auprès des distributeurs", note Eline Maurel, auteur de l'étude, ce d'autant que "le prix restera un critère déterminant dans l'acte d'achat des consommateurs".

"Compte tenu d'un pouvoir d'achat en berne, les Français procèderont à des arbitrages en faveur de marques de distributeurs et de produits plus basiques (yaourts nature préférés aux plus élaborés) ou en promotion", conclut l'étude.