Le moral des ménages reste stable en juin

 Le moral des ménages français est resté stable en juin, l'indice le mesurant s'établissant à 83 points, un niveau toujours inférieur à sa moyenne de longue durée (100 points), a annoncé vendredi l'Insee.Dans le détail, l?opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée et future s'est légèrement dégradé (les soldes correspondants perdant chacun 1 point), a précisé l'Institut national de la statistique.

En revanche, les ménages sont un peu plus nombreux qu?en mai à considérer comme opportun de faire des achats importants (+2 points).

L?opinion des ménages sur leur capacité d?épargne actuelle est quasi inchangée (-1 point), alors que leur opinion sur leur capacité à épargner dans les mois à venir baisse légèrement (-2 points).

Les ménages jugent que le moment reste opportun pour épargner: "même si le solde correspondant perd 1 point par rapport à mai, il demeure nettement supérieur à sa moyenne de longue période", a détaillé l'Insee.

L?opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France progresse (+2 points, après +6 points en mai). "Le solde reste toutefois encore largement inférieur à sa moyenne de longue période", a nuancé l'Insee.

En juin, les ménages sont un peu moins nombreux à anticiper une augmentation du chômage (-1 point). "Ce solde a perdu 19 points depuis février, se retrouvant ainsi au-dessous de sa moyenne de longue période", a précisé l'Insee.

Enfin, l?opinion des Français sur l?inflation passée baisse de nouveau de 5 points en juin, retrouvant ainsi son niveau de mars. Leurs anticipations en matière d?inflation sont quasi stables (+1 point, après une très forte baisse en mai). "Ces deux soldes restent cependant à des niveaux supérieurs à leur moyenne de longue période", selon l'Insee.