Le Medef exprime « sa confiance à l’égard de l’euro et de la zone euro »

 Le patronat français a exprimé dimanche "sa confiance à l'égard de l'euro et de la zone euro", de nouveau dans la tourmente avec les tensions sur les dettes souveraines américaine et européennes."Le Mouvement des entreprises de France tient à exprimer sa confiance à l'égard de l'euro et de la zone euro, ainsi que son total soutien au plan décidé par les chefs d'Etat européens le 21 juillet dernier" pour soutenir l'économie grecque, écrit le Medef dans un communiqué.

L'organisation patronale se dit "convaincue que les responsables de la zone euro et de la Banque centrale européenne vont intensifier leurs efforts pour que soient mises en oeuvre en urgence les décisions du Conseil européen de fin juillet".

Appelant à "poursuivre" les réformes de l'économie française, le Medef invite cependant le gouvernement à éviter "toute hausse des prélèvements obligatoires sur les ménages et les entreprises".

Il appelle "tous les partis politiques à considérer l'intérêt d'une règle d'or budgétaire" qui inscrirait dans la Constitution des règles de retour à l'équilibre budgétaire et dont il souhaite l'adoption par l'ensemble des pays de la zone euro.

Le Medef plaide aussi pour "plus d'intégration européenne", avec "la création d'un marché des Eurobonds" (euro-obligations).

Citée par le communiqué, la présidente du Medef, Laurence Parisot, estime que "des liens plus étroits encore entre la France et l'Allemagne" permettraient à l'Europe "d'offrir à ses peuples une prospérité accrue et un leadership mondial renforcé".