Le commerce sur téléphone mobile devrait dépasser 13 milliards d’euros en 2015

 Le m-commerce, ou commerce sur téléphone mobile, devrait dépasser les 13 milliards d'euros en France en 2015, contre 500 millions d'euros en 2010, selon une étude publiée mardi par Xerfi."Cela représente une croissance annuelle de 90% par an, liée à la hausse du nombre de smartphones et de mobinautes", indique l'étude, qui inclut dans le m-commerce les ventes d'applications mobiles.

Un quart des mobinautes, c'est-à-dire près de 4 millions de personnes, affirment avoir déjà fait un achat avec leur téléphone portable.

Mais "peu de distributeurs semblent avoir pris la pleine mesure du potentiel de croissance" offert par ce canal de vente, relève Xerfi, qui voit dans le smartphone "un outil incomparable de fidélisation".

Seules 40% des principales chaînes françaises de distribution ont déjà investi dans l'internet mobile.

Le portable intelligent peut notamment aider à la décision d'achat en permettant d'accéder à des informations d'internet depuis le lieu d'achat, servir de support à des données dématérialisées comme les cartes de fidélité ou les coupons de réduction, et devrait bientôt se transformer en porte-monnaie électronique, souligne l'étude.

Mais le m-commerce soulève aussi de nombreuses questions, comme "l'inquiètude des mobinautes sur l'utilisation de leurs données personnelles", les "risques d'atteinte à la vie privée avec le développement de la géolocalisation" ou encore "les réticences sur la sécurité du paiement depuis un mobile", ajoute Xerfi.