Le CAC 40 en hausse sur fond d’optimisme concernant la Grèce

 La Bourse de Paris s'affichait en hausse mardi matin sur fond d'optimisme quant à l'issue du débat parlementaire sur le budget d'austérité en Grèce, dont le vote est prévu pour le milieu de la semaine.A 9H44 (7H44 GMT), le CAC 40 prenait 1,16% à 3.840,43 points et toutes les valeurs de l'indice vedette étaient en hausse.

"Les investisseurs ont intégré un vote rapide des mesures d?austérité par le Parlement grec", relève dans une note le courtier Aurel.

Une semaine cruciale a débuté lundi en Grèce, où le Parlement a commencé à débattre du projet de budget pluri-annuel d'austérité, auquel est conditionné le déblocage d'argent frais au pays par ses bailleurs de fonds.

Un vote doit intervenir d'ici à jeudi, alors qu'une grève générale de 48 heures a débuté ce mardi dans ce pays.

Le gouvernement socialiste s'est, pour sa part, déclaré confiant dans la capacité du pays à franchir le pas de la rigueur.

Les valeurs bancaires, au coeur des attentions des opérateurs, profitaient de ce regain d'optimisme pour s'afficher en hausse: BNP Paribas prenait 0,92% à 50,62 euros, Crédit Agricole 2,19% à 9,85 euros et Société Générale 1,41% à 38,20 euros.

Concernant le Crédit Agricole, le quotidien économique l'Agefi a aussi révélé mardi qu'il cherchait un acquéreur pour sa filiale de capital-investissement Crédit Agricole Private Equity (CAPE) pour recentrer ses activités d'investissement en capital dans les entreprises non-cotées "autour des caisses régionales".

Le marché saluait également l'annonce de Carrefour concernant une "proposition" qu'il a reçue pour fusionner ses actifs au Brésil avec ceux du n°1 local CBD. Le titre du groupe de distribution gagnait 2,59% à 24,14 euros.

A l'inverse, son rival français Casino, qui détient 37% de CBD, essentiellement à travers une holding, Wilkes, codirigée avec la famille Diniz, pâtissait de ces informations et dévissait de 3,17% à 63,81 euros.

Accor signait la plus forte hausse de l'indice vedette, bondissant de 4,04% à 29,74 euros. Il a toutefois cédé près de 11% depuis le début de l'année.

Hors CAC 40, Lagardère profitait d'un relèvement de recommandation à "achat" contre "neutre" auparavant de la banque suisse UBS: le titre du groupe s'adjugeait 2,56% à 28,48 euros.