Le CAC 40 (-0,61%) sans direction dans un marché creux

 La Bourse de Paris restait orientée en baisse mardi après-midi (-0,61%), dans un marché qui, en l'absence de catalyseur macroéconomique, continue de digérer les nombreuses annonces sur la Grèce.A 16H35 (14H35 GMT), le CAC 40 cédait 23,33 points à 3.979,78 points dans un volume d'échanges peu nourri de 1,40 milliard d'euros.

Wall Street, qui a ouvert à l'équilibre après un week-end prolongé, ne parvenait pas à soutenir la tendance.

Les investisseurs restent prudents avant la publication d'importants indicateurs économiques cette semaine aux Etats-Unis avec notamment, vendredi, les chiffres mensuels de l'emploi.

En attendant, les commandes à l'industrie --qui ont rebondi outre-Atlantique en mai (0,8%) mais moins qu'anticipé par le marché (1,0%)-- n'incitaient pas à l'optimisme.

"Il faut aussi laisser le temps aux investisseurs de digérer toutes les nouvelles sur la Grèce et notamment les commentaires désobligeants de Standard and Poor's", a commenté un analyste parisien sous couvert d'anonymat.

L'agence d'évaluation financière a fait savoir lundi que les scénarios envisagés par les créanciers privés français "conduiraient probablement à un défaut de paiement" du pays selon leurs critères, ce que les Européens tentent précisément d'éviter à tout prix.

Du côté des valeurs, Carrefour cédait 12,73% à 24,16 euros, pour des raisons largement techniques, liées au détachement du dividende annuel et à la scission de Dia. Les premiers pas à la Bourse de Madrid de la filiale hard-discount du distributeur étaient mitigés (-2,26% à 3,42 euros).

Publicis prenait 1,12% à 39,41 euros, porté par la finalisation du rachat de l'agence américaine Rosetta spécialisée dans les services marketing numériques et interactifs.

France Telecom cédait 0,86% à 14,48 euros après que Nomura a abaissé sa recommandation sur le titre à "neutre" contre "achat" auparavant, ramenant son objectif de cours de 19,20 à 16,50 euros, selon une source de marché.

Hors CAC 40, PagesJaunes restait très mal orienté (-7,64% à 5,70 euros) après son avertissement sur résultats annoncé lundi.

Stallergènes reculait de 6,55% à 54,20 euros, un comité d'experts lui ayant conseillé d'interrompre l'étude d'un médicament pour enfants.