Lagarde au FMI: Angela Merkel encourage les émergents à être « objectifs »

 La chancelière allemande Angela Merkel a demandé jeudi aux pays émergents de procéder à une évaluation "objective" de la candidature de la miLanistre française de l'Economie et des Finances Christine Lagarde à la direction du FMI, que l'Allemagne soutient."Si je regarde sa personnalité, Christine Lagarde jouit d'une excellente réputation dans le monde en tant que ministre des Finances", a déclaré Mme Merkel lors d'un forum à Singapour. "De plusieurs manières, elle représente une combinaison idéale d'expériences économique et politique", a-t-elle ajouté.

"J'espère que les pays émergents et les autres pays vont regarder cela de près, et procèderont à une évaluation objective, même si bien évidemment, ils ont eux aussi leur chance", a-t-elle encore dit.

Le Fonds monétaire international (FMI) compte publier au plus tard le 17 juin la liste des candidats au poste de directeur général.

Jusqu'à présent, deux personnes ont officiellement annoncé leur candidature: le gouverneur de la Banque du Mexique Agustin Carstens et Christine Lagarde.

Cinq grands pays émergents --les membres du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud)-- se sont élevés la semaine dernière contre la mainmise de l'Europe sur ce poste.

Ces cinq pays demandent l'abandon de "la convention non écrite et obsolète qui prévoit que le dirigeant du FMI soit forcément européen", dans un communiqué commun qui avait été transmis à la presse par l'institution internationale.

Le poste est à pourvoir depuis la démission de Dominique Strauss-Kahn, poursuivi aux Etats-Unis dans une affaire de tentative de viol et d'agression sexuelle.