La Russie veut faire partie des cinq premières économies mondiales

 Le premier ministre russe Vladimir Poutine a affirmé mercredi avoir défini pour le pays "l'objectif ambitieux" de faire partie d'ici une dizaine d'années des cinq premières économies mondiales."Nous avons établi un objectif ambitieux pour la prochaine décennie qui devra faire de la Russie l'une des cinq plus grandes économies mondiales", a indiqué M. Poutine à Genève lors de la 100e Assemblée de l'Organisation internationale du travail (OIT).

Le premier ministre russe a notamment défini l'objectif de faire passer le produit intérieur brut (PIB) par habitant de 19.700 dollars à plus de 35.000 dollars (environ 24.400 euros).

De l'aveu même du chef du gouvernement russe, le pays devra, pour atteindre ces objectifs, doubler sa productivité et créer des emplois dans le secteur des technologies nouvelles.

"L'économie russe ne devrait pas avoir des emplois inutiles et devrait au contraire les éliminer", a-t-il ajouté, soulignant que la Russie souffrait toujours des conséquences de la crise financière et économique mondiale.

La Russie, dont le PIB a progressé au premier trimestre de 4,1% sur un an, devrait "pleinement se remettre" de la crise d'ici la fin de l'année, selon M. Poutine.

La Banque mondiale a prévenu le 8 juin que la Russie avait échoué à diversifier et moderniser ses exportations depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000, et qu'elle allait encore perdre du terrain face aux autres économies émergentes si elle ne réduit pas le poids de l'Etat dans l'économie.