La Poste américaine prévoit de supprimer 20% de ses effectifs

 La Poste américaine prévoit de supprimer 20% de ses effectifs, soit 120.000 emplois d'ici à 2015, a affirmé jeudi le Washington Post en citant des notes internes.Selon le quotidien de la capitale, la direction prévoit que ces suppressions de postes s'ajouteraient à 100.000 autres permises par le non-remplacement de salariés partant à la retraite.

La réduction des effectifs proviendrait principalement de licenciements, et le reste de départs volontaires négociés et de retraites anticipées. Mais l'accord d'entreprise signé avec les syndicats, qui interdit les licenciements, devra d'abord être renégocié.

"Demander au Congrès de supprimer la protection contre le licenciement de nos accords d'entreprises est une demande extraordinaire de la Poste, et nous ne la faisons pas à la légère. Cependant, des circonstances exceptionnelles requièrent des remèdes exceptionnels", a écrit la direction dans une note citée par le quotidien.

L'US Postal Service, entreprise publique qui dit traiter près de 40% du courrier mondial, accumule les pertes depuis début 2008. Ses finances ont été durement touchées par le déclin des volumes et par des obligations très lourdes dans les retraites et la protection sociale.

Elle a déjà supprimé 110.000 postes, soit 16% de ses effectifs, ces quatre dernières années. Le 5 août, elle a prévenu qu'elle risquait d'être en cessation de paiement dès septembre. Et en juillet, elle avait dévoilé un projet de fermeture de plus de 10% de ses bureaux sur tout le territoire des Etats-Unis.