La justice interdit à Auchan d’ouvrir le dimanche à Perpignan

 La justice vient d'interdire à Auchan d'ouvrir son magasin de Perpignan le dimanche, comme le géant français de la distribution avait commencé à le faire cet été, a-t-on appris samedi de sources syndicales.Pour les syndicats qui avaient saisi le juge des référés, et pour leurs avocats, il s'agit d'une décision transposable partout ailleurs en France. Ils y voient la victoire du droit au repos dominical contre les atteintes de la grande distribution.

La direction de l'hypermarché de Perpignan a dit samedi à l'AFP son intention de faire appel du jugement rendu vendredi.

Celui-ci interdit à l'hypermarché Auchan de Perpignan d'ouvrir le dimanche sous peine d'astreinte de 100.000 euros par jour d'ouverture irrégulière.

La direction entendait ouvrir le magasin tous les dimanches matins du 31 juillet au 11 septembre. Elle comptait ainsi répondre à une demande forte selon elle en été dans un secteur très touristique.

Elle se réclamait d'une loi autorisant les magasins à prédominance alimentaire à ouvrir le dimanche jusqu'à 13H00. Et elle acceptait mal de laisser le champ libre à d'autres enseignes qui, en vertu de ce texte, lui faisaient de la concurrence en ouvrant le dimanche.

L'hypermarché a bel et bien ouvert le 31 juillet, provoquant la mobilisation de l'intersyndicale CFDT-CGT-FO-CFE/CGC.

Le juge des référés a donné raison aux syndicats en rendant une décision immédiatement exécutoire. L'hypermarché, situé tout près de l'A9 qui dessert les stations balnéaires de Méditerranée et qui mène en Espagne, restera fermé ce dimanche.

"Gageons que l'enseigne Auchan hésitera désormais à passer en force et à se soustraire aux textes en vigueur", ont réagi les syndicats dans un communiqué, "ce jugement marque un premier coup d'arrêt au dogme du commerce intensif dans la grande distribution".