La Finlande annonce des réductions budgétaires et des hausses d’impôts pour 2012

 Le gouvernement finlandais prévoit pour le budget 2012 des réductions de dépenses de 1,16 milliard d'euros et des hausses d'impôts de 1,1 milliard, a annoncé jeudi la ministre des finances, Jutta Urpilainen.La proposition initiale de budget, encore sujette à négociations et censée être présentée en octobre au parlement, devrait aussi inclure une réduction du déficit budgétaire à 6,8 milliards, contre 8,3 milliards en 2011, a indiqué la ministre lors d'une conférence de presse à Helsinki.

La dette publique, en hausse depuis 2009, devrait s'élever à 44% du Produit intérieur brut (PIB). Elle était de 48,4% en 2010, selon l'office de national de la statistique.

Il est aussi prévu que les salaires des ministres soient réduits. "Nous voulons montrer que nous participons aussi aux réductions", a avancé Mme Urpilainen.

Au début de l'an prochain, les indemnités chômage de base seront augmentées de 100 euros par mois, a-t-elle promis.

La ministre social-démocrate a ainsi fait prévaloir, au moins momentanément, son point de vue face au président conservateur de la commission parlementaire des finances, Kimmo Sasi. Celui-ci avait suggéré que cette hausse soit reportée en cas de détérioration économique.

Les tailles prévues dans le budget 2012 font partie du plan d'économies de 2,5 milliards d'euros conclu, pour la législature en cours, entre les six partis qui forment la vaste coalition gouvernementale dirigée par le conservateur Jyrki Katainen, en fonction depuis juin.

Mercredi, Mme Urpilainen avait reproché aux autres ministères de rechigner à faire des économies et d'être trop optimistes dans leurs approches budgétaires.

Le 20 juin, le ministère des Finances avait tablé sur une hausse de 3,9% du PIB cette année et 2,8% en 2012. Ces prévisions devront être revues nettement à la baisse à la lumière de l'évolution de la conjoncture mondiale, ont estimé lundi des économistes interrogés par la radio-télévision publique YLE.