La croissance espagnole a ralenti au 2e trimestre

 L'économie espagnole a ralenti sa croissance au deuxième trimestre, à 0,2% par rapport au premier où elle atteignait 0,3%, a estimé vendredi la Banque d'Espagne, dont les prévisions sont généralement confirmées par les chiffres officiels."L'information disponible sur le deuxième trimestre suggère un affaiblissement de l'activité, dans un environnement marqué par l'aggravation de la crise de la dette souveraine dans la zone euro", indique la banque centrale dans son bulletin économique mensuel.

Comme au premier trimestre, ce sont les exportations qui ont permis à l'Espagne d'afficher de la croissance, même si celle-ci est minée par la faiblesse de la demande nationale, c'est-à-dire la consommation des ménages et l'investissement dans le pays.

Le gouvernement espagnol avait prévenu ces dernières semaines que la croissance serait probablement plus faible au deuxième trimestre.

L'économie espagnole, qui a beaucoup souffert de la crise financière internationale et de l'éclatement de sa bulle immobilière, peine à renouer avec la croissance.

Après une forte baisse de son PIB en 2009, de 3,7%, elle a stagné en 2010, avec un léger repli de son PIB, de 0,1%. Au premier trimestre, elle a crû de 0,3%.

Pour l'ensemble de 2011, la Banque d'Espagne prévoit une croissance de 0,8% tandis que le gouvernement table sur +1,3%. Pour 2012, la Banque d'Espagne prévoit 1,5% et le gouvernement 2,3%.

Les chiffres officiels provisoires pour la croissance du deuxième trimestre, publiés par l'Institut national de la statistique (Ine), seront connus le 16 août et les données définitives le 26.