La commande d’Air France-KLM moins importante qu’attendu

 Air France-KLM va acheter en septembre 50 long-courriers, 25 Airbus et 25 Boeing et poser une option sur 50 autres appareils et non passer une commande ferme de 100 avions comme attendu, écrit La Tribune dans son édition de vendredi.La compagnie franco-néerlandaise va acheter 25 A350 ainsi que 25 Boeing 787 et poser autant d'options, selon le quotidien qui ne cite pas ses sources.

La commande devrait donc être strictement équilibrée entre l'avionneur européen et son concurrent américain. Plus de 180 députés -sur les 577 députés de l'Assemblée- ont signé une pétition pressant la compagnie à préférer des Airbus plutôt que des Boeing.

Le Conseil d'administration du groupe, qui se réunira le 27 juillet, examinera la commande, qui doit être annoncée en septembre, poursuit le quotidien.

Contacté par l'AFP, Air France-KLM n'a pas souhaité faire de commentaire.

Lors d'une audition début juillet devant la Commission du développement durable de l'Assemblée nationale, le patron du groupe avait indiqué vouloir renouveler "70 à 80 appareils parmi les plus anciens par de nouveaux avions".

Il s'agit de remplacer des McDonnell Douglas 11 et des 747 de KLM ainsi que des A340, A330-200 et 777-200 d'Air France, avait précisé Pierre-Henri Gourgeon lors de cette audition, dont le contenu a été publié sur le site de l'Assemblée.