La Bourse de Tel-Aviv chute de près de 7%

 La Bourse de Tel-Aviv a chuté de près de 7% dimanche à la clôture, accusant le coup de l'annonce de la dégradation de la note souveraine américaine vendredi.A la clôture et après une interruption de séance en cours de journée de 45 minutes, l'indice vedette de la Bourse, le TA-25, qui regroupe les 25 plus importantes capitalisations du marché a perdu 6,99% pour s'inscrire à 1.074,274 points. L'autre indice, le TA-100 a cédé 7,20% à 972,80 points.

La séance boursière a également été émaillée de suspensions de cotations.

"Ce matin, le TA-25 a chuté de plus de 5%, et nous avons donc pris des mesures", a expliqué à l'AFP une porte-parole de la Bourse, Idit Yaaron.

"Les cotations ont été suspendues pendant trois à cinq minutes", a-t-elle ajouté en précisant que les baisses se sont finalement stabilisées après une suspension de 45 minutes.

Après la bourse de Ryad qui avait chuté de 5,46% samedi, avant de se redresser dimanche, la Bourse de Tel-Aviv est la deuxième plus importante dans le monde à ouvrir après le coup de tonnerre créé par la dégradation de la note des Etats-Unis vendredi par l'agence de notation financière Standard et Poor's.

Pour la première fois de leur histoire les Etats-Unis ont perdu leur notation "AAA" créant un mouvement de panique dans les milieux financiers.

Le plongeon de la Bourse de Tel-Aviv intervient également alors que le pays est en pleine crise sociale et au lendemain d'une manifestation géante qui a rassemblé près de 300.000 Israéliens.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis dimanche un dialogue et "des changements" mais a d'ores et déjà prévenu que le gouvernement ne pourra pas satisfaire toutes les demandes.