La Bourse de Paris repart de l’avant (+1,21%) avant le sommet européen

 La Bourse de Paris est parvenue à rebondir mardi, prenant 1,21%, après être tombée la veille à son plus bas niveau de l'année, les investisseurs s'accordant un peu de répit à l'approche du sommet européen.Le CAC 40 a gagné 44,24 points à 3.694,95 points, dans un volume d'échange de 2,948 milliards d'euros.

Parmi les autres places européennes, Francfort a pris 1,19%, Londres 0,64% et l'Eurostoxx 50 1,34%.

Le marché parisien s'est ressaisi dès l'ouverture, s'éloignant de son plus bas niveau annuel touché lundi à la clôture (3.650,71 points) et mettant un terme à trois séances de baisse consécutives.

"C'est un rebond technique et assez prudent mais légitime, compte tenu de l'exagération de ces derniers jours", a observé Arnaud de Champvallier, directeur de la gestion de Turgot Asset Management.

"Dans l'attente de ce qui va se passer jeudi, le marché va se reprendre un peu, sans vraie tendance" a-t-il ajouté, jugeant "peu probable une nouvelle baisse, sauf en cas de nouvelle dégradation de note ou mauvaise interprétation du marché".

Tous les regards des investisseurs sont désormais tournés vers le sommet exceptionnel des dirigeants européens à Bruxelles qui doit mettre sur pied un plan de sauvetage de la Grèce et trancher sur l'implication des créanciers privés.

Plusieurs solutions sont sur la table, comme le rachat de la dette grecque, une taxe sur les banques ou le rééchelonnement, tandis que la question d'un défaut de paiement de la Grèce reste au centre des débats.

La chancelière allemande Angela Merkel a toutefois prévenu mardi que le sommet n'aurait pas de résultat "spectaculaire".

Ces propos tenus en début d'après-midi ont brièvement pesé sur le marché qui a accusé le coup avant de se reprendre, notamment grâce à des chiffres américains meilleurs que prévu.

Les mises en chantier de logements sont reparties à la hausse en juin, pour atteindre leur niveau le plus haut depuis janvier tandis que les permis de construire accordés le même mois ont augmenté, retrouvant presque leur niveau de décembre.

Sur la place parisienne, les valeurs bancaires ont nettement rebondi, après plusieurs séances de baisse. BNP Paribas a pris 2,91% à 44,90 euros, Crédit Agricole 3,11% à 8,43 euros, Natixis 3,31% à 3,09 euros et Société Générale 4,39% à 34,24 euros.

Ubisoft (+8,84% à 5,91 euros) a largement rebondi après avoir chuté la veille. Le groupe doit publier mercredi son chiffre d'affaires pour le premier trimestre.

Hermès a gagné 0,43% à 221,70 euros après avoir enregistré au premier semestre une hausse de 22% de ses ventes à 1,30 milliard d'euros, supérieure aux attentes.

Parmi les valeurs en baisse, figurent les titres les plus défensifs, moins sensibles à la conjoncture, à l'image de Danone (-0,95% à 50,21 euros) et Essilor (-1,41% à 55,30 euros).