La Bourse de Paris rebondit après 8 séances consécutives de baisse

 La Bourse de Paris était en hausse mercredi dans les premiers échanges (+0,78%), rebondissant après huit séances consécutives de baisse, mais le marché reste prudent avant la réunion de la BCE.A 09H49 (07H49 GMT), le CAC 40 s'adjugeait 27,02 points à 3.481.96 points.

Les dirigeants de la zone euro ont tenté mercredi d'apaiser les tensions sur les marchés visant l'Espagne et l'Italie, qu'ils jugent "injustifiées", Silvio Berlusconi annonçant sa volonté de mettre en oeuvre un "plan d'action immédiat" pour relancer la croissance dans la péninsule.

"Le Premier Ministre italien ne semble pas avoir pris la mesure des attentes de la communauté financière", déplorent les stratégistes du Crédit Mutuel-CIC Securities.

"A quoi sert de rappeler la solidité de l?économie italienne, quand la croissance est anémique, et que le pays, en excédent primaire jusqu'en 2009, ne l?est plus depuis 2010 ?", s'interrogent-ils.

Le marché rebondissait tout de même avant la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) en début d'après-midi.

Les investisseurs sont notamment à l'affût de tout commentaire quant à une éventuelle réouverture du programme d'achats de titres par l'institution de Francfort, un programme à l'arrêt depuis plusieurs semaines.

Le Fonds de soutien européen (FESF) ne pourra de son côté racheter de la dette sur les marchés, qu'une fois que les Parlements nationaux auront voté son élargissement, en septembre.

Du côté des valeurs, Axa s'adjugeait 4,28% à 12,54 euros après la publication pour le premier semestre d'un bénéfice net plus que quadruplé et très peu affecté par les provisions liées au plan de soutien à la Grèce.

Veolia Environnement (-2,03 euros à 14,02 euros) poursuivait son mouvement de baisse entamé depuis son avertissement sur résultats lancé vendredi. Le groupe a essuyé une perte nette de 67,2 millions d'euros pour le premier semestre, plombée par des dépréciations d'actifs exceptionnelles de 800 millions d'euros, et compte enregistrer une croissance organique de son activité sur l'année.

Hors CAC 40, Vilmorin prenait 6,16% à 77,76 euros, porté par un chiffre d'affaires pour son exercice décalé 2010-2011 de 1,2 milliard d'euros, supérieur à ses objectifs.

Bull s'adjugeait 4,16% à 4,01 euros. Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) est entré au capital du groupe informatique, dont il a franchi "à la hausse" le seuil de 5% de son capital et devient le troisième actionnaire de référence.