La Bourse de Paris perd 2,5% après le discours de Bernanke

 La Bourse de Paris perdait 2,5% vendredi après-midi, se reprenant un peu après une réaction initiale négative au discours du président de la banque centrale américaine Ben Bernanke.A 16H18 (14H18 GMT), le CAC 40 lâchait 2,49%, soit 77,67 points, à 3.041,33 points, dans un volume d'échanges de 1,813 milliard d'euros.

Dans un discours très attendu par les marchés, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) a assuré que son institution ferait "tout son possible" pour garantir croissance et stabilité des prix, mais sans énoncer de mesures concrètes. Il a placé la balle dans le camp des élus du Congrès, jugeant qu'ils disposaient de plus de marge de manoeuvre que la banque centrale pour relancer la première économie mondiale.

La prochaine réunion de la Fed, le 20 septembre sera prolongée d'une journée, pour permettre une "discussion plus complète" sur la politique à suivre, a-t-il annoncé.

M. Bernanke a dit par ailleurs avoir "confiance" dans la capacité des Européens à se sortir de leurs problèmes d'endettement public.

Le marché parisien avait déjà accusé le coup en début d'après-midi après la révision à la baisse de la croissance américaine, à 1% au deuxième trimestre en rythme annuel, alors que les analystes tablait sur 1,1%.

Les valeurs les plus dépendantes de la conjoncture économique souffraient particulièrement comme ArcelorMittal (-4,89% à 13,32 euros).

Les banques ne se portaient pas beaucoup mieux. Société Générale perdait 3,92% à 21,09 euros.