La Bourse de Paris pénalisée par les banques

 La Bourse de Paris était en léger repli mercredi matin (-0,15%), pénalisée par le recul des valeurs bancaires dans un marché soucieux de l'évolution du dossier grec.A 09H40 (07H40 GMT), l'indice vedette cédait 6,11 points pour s'inscrire à 3.857,87 points.

La Grèce reste à la Une de l'actualité et les dernières nouvelles sur ce sujet risquent de peser lourdement sur le moral des investisseurs qui avaient tenté la veille un rebond technique.

Après la dégradation de la note de la Grèce mardi par Standard et Poor's, l'agence Moody's a mis de l'huile sur le feu en indiquant envisager une dégradation de la note des grandes banques françaises cotées du fait de leur exposition à la Grèce.

Par ailleurs, les discussions entre Européens s'enlisent sur le sujet du rôle des banques créancières et une grève générale a lieu dans le pays pour protester contre les mesures d'austérité.

Autant d'éléments qui devraient peser sur la tendance et focaliser une nouvelle fois l'attention des investisseurs.

"L'Europe peine toujours à présenter un front uni et harmonieux sur la Grèce et les solutions à retenir", font remarquer les analystes du CM-CIC.

Les valeurs financières sont en ligne de mire et pesant quelque 20% dans le poids de l'indice CAC 40, elles sont de nature à tirer le marché vers le bas.

Elles s'inscrivent parmi les plus fortes baisses de la cote: BNP Paribas perd 1,73% à 51,71 euros, la Société Générale 1,78% à 39,10 euros et le Crédit Agricole 1,79% à 9,97 euros. Natixis abandonne 1,64% à 3,47 euros et Dexia 2,06% à 2,28 euros.

En recul, on note aussi Publicis (-0,84% à 38,40 euros) et EDF (-0,67% à 26,52 euros).

Le secteur aéronautique, avant le Salon du Bourget, était bien orienté avec EADS (+1,80% à 21,79 euros), Zodiac (+2,17% à 56,55 euros). Quant à Danone, il profite de son relèvement de recommandation par Nomura et prend 1,67% à 51,25 euros.