La Bourse de Paris entame la semaine en hausse, comme en Asie

 La Bourse de Paris évoluait en hausse lundi dans les premiers échanges, prenant 1,26%, dans le sillage des marchés asiatiques, poursuivant le rebond entamé en fin de semaine sans être encore vraiment rassurée sur la situation économique en Europe et aux Etats-Unis.A 09H20 (07H20 GMT), le CAC 40 gagnait 40,44 points à 3.254,32 points. Vendredi, il avait bondi de 4,02%. Sur la semaine, qui a été très mouvementée, le CAC 40 a limité la casse, lâchant 1,97%.

Le marché parisien restait bien orienté à l'orée d'une séance du 15 août traditionnellement marquée par des volumes d'échanges peu fournis.

Il profitait du dynamisme des places boursières asiatiques, comme Tokyo, qui a pris 1,37% à la clôture, malgré un recul du produit intérieur brut du Japon pour le troisième trimestre d'affilée, plombé par les conséquences du séisme.

"De nombreux opérateurs vont sans conteste se réjouir d'un début de semaine plus tranquille après l'extrême volatilité de ces derniers jours", estimait Cameron Peacock, analyste chez IG Markets, dans une note publiée avant l'ouverture.

Les investisseurs pourraient marquer une pause d'autant plus que l'agenda est peu rempli lundi, si ce n'est la publication aux Etats-Unis de l'activité industrielle dans la région de New York pour août (14H30).

Ils attendent surtout la rencontre prévue mardi à Paris entre la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy, qui se retrouvent pour discuter de la gouvernance en zone euro.

Cette réunion est d'autant plus importante que, selon de nombreux analystes, la crise de la dette en zone euro s'est envenimée ces derniers temps faute d'accord politique susceptible de rassurer les marchés.

La totalité des valeurs du CAC 40 progressait lundi matin, au premier rang desquelles les financières, après l'interdiction des ventes à découvert sur les titres des banques et assurances cotés à Paris depuis jeudi soir.

BNP Paribas prenait 3,32% à 38,46 euros, Crédit Agricole 3,53% à 6,75 euros et Natixis 3,66% à 3,23 euros. Société Générale gagnait 3,09% à 25,05 euros, alors que le gendarme boursier a ouvert une enquête sur les rumeurs dont a été victime la semaine dernière la banque française.

GDF Suez avançait de 1,40% à 21,05 euros. Selon le Financial Times, le groupe cherche à céder sa participation de 10,4% dans le champ de West Franklin, en mer du Nord, pour un montant estimé aux alentours de 600 millions d'euros.

Hors CAC 40, Cegid profitait (+4,04% à 16,50 euros) d'un relèvement de recommandation sur son titre, de "neutre" à "acheter" par Goldman Sachs.