La Bourse de Paris, en hausse, salue les mesures prises à Bruxelles

 La Bourse de Paris était en hausse vendredi en début de matinée (+0,90%), au lendemain du sommet européen de Bruxelles qui a répondu à de nombreuses attentes du marché et a dressé les grandes lignes d'un système préventif de crise dans la zone euro.A 09H20 (07H20 GMT), l'indice vedette s'adjugeait 34,41 points pour s'inscire à 3.850,20 points.

Déjà hier après-midi les marchés avaient bien réagi aux premiers éléments du projet d'accord. Dans la soirée Wall Street a également apprécié les mesures prises par les dirigeants européens, tout comme les places financières asiatiques ce matin.

La zone euro a décidé d'un nouveau plan d'aide de près de 160 milliards d'euros pour sauver la Grèce et empêcher une contagion de la crise de la dette. Autre avancée importante, le principe du rachat par la zone euro de la dette publique des pays en difficulté a été mis en place via son Fonds de secours financier.

"Les résultats du sommet ont agréablement surpris les marchés mais comme toujours le +diable+ est dans les détails et des incertitudes demeurent sur l'intervention du secteur privé dans le sauvetage de la Grèce", soulignent dans leur note quotidienne les analystes du Crédit Agricole.

En attendant, les investisseurs saluent "un plan ambitieux et qui va au-delà des attentes", ajoute le courtier Aurel. "Sans être parfait car le risque de contagion perdure, ce plan n'a pas déçu les marchés à court terme, et offre une solution qui pourrait être pérenne pour la Grèce", a-t-il ajouté.

Ces bonnes nouvelles s'ajoutent à des publications trimestrielles dans l'ensemble positives.

Seul bémol: la situation de la dette aux Etats-Unis, où pour l'instant aucun accord n'a été signé pour relever le plafond de la dette.

Les banques poursuivaient sur leur lancée, s'inscrivant comme les grandes gagnantes des mesures prises à Bruxelles: Dexia (+7,24% à 2,21 euros), Crédit Agricole (+4,02% à 9,68 euros), BNP Paribas (3,62% à 50,74 euros), Société Générale (+3,56% à 39,56 euros).

Lafarge s'adjugeait 2,71% à 40,8 euros après avoir annoncé la vente de ses activités plâtre en Australie pour 120 millions d'euros.

Iliad gagnait 1,25% à 91,27 euros et France Télécom 0,43% à 14,32 euros après la signature par ces deux opérateurs d'un accord pour cofinancer les réseaux de fibre optique, pour l'internet à très haut débit.

Publicis restait orienté à la baisse (-0,84% à 37,30 euros) après sa publication semestrielle qui a déçu le marché.

Eurotunnel gagnait modestement 0,13% à 7,65 euros après avoir renoué avec les bénéfices au premier semestre 2011 à 2 millions d'euros, grâce au versement tant attendu d'indemnités d'assurance et à une forte progression du chiffre d'affaires.

Forte progression pour Soitec (+3,34% à 7,12 euros) après les résultats de son augmentation de capital qui a été sursouscrite.