La Bourse de Paris en hausse, la prudence domine

 La Bourse de Paris débutait bien la séance jeudi progressant de 0,35% dans un marché toujours prudent mais désireux également de se rattraper après plusieurs séances de baisse.A 09H25 (07H25 GMT), l'indice vedette s'appropriait 11,56 points pour s'inscrire à 3.973,25 points.

Les difficultés de la zone euro, avec le dossier grec et la nouvelle incertitude qui pèse sur le Portugal, freinent les velléités des opérateurs et les conduisent à adopter une attitude prudente.

"Les banques centrales occuperont le devant de la scène aujourd'hui", indiquent les stratégistes du Credit Mutuel-CIC faisant référence à la réunion de la Banque centrale européenne (BCE), qui devrait décider de relever pour la deuxième fois depuis avril son taux d'intérêt directeur et à celle de la Banque d'Angleterre. Cette dernière ne devrait pas procéder à un relèvement car les difficultés économiques de l'Angleterre l'en empêchent pour le moment.

Les propos du président de la BCE Jean-Claude Trichet seront comme d'habitude décortiqués par les marchés, notamment sur le sujet de la Grèce et du Portugal.

Plusieurs changements de recommandations animaient la cote. Technicolor perdait 3,93% à 4,21 euros accusant le coup de l'abaissement par Goldman Sachs de son opinion sur le titre passée à "neutre" contre "acheter" sur cette valeur.

En recul également Alcatel-Lucent (-0,41% à 4,10 euros).

Le Crédit Suisse a entamé un suivi sur deux valeurs Veolia Environnement et sur Suez Environnement en les classant dans la catégorie "surperformance" leur permettant de progresser de respectivement 1,48% à 19,60 euros et 1,32% à 14,16 euros.

UBS a entamé son suivi sur Rhodia à "neutre" et le titre était à l'équilibre à 31,33 euros.

Accor gagnait modestement 0,33% à 31,55 euros. Le groupe a annoncé avoir cédé les murs de l'hôtel Pullman de Paris Bercy pour 105 millions d'euros et confirme sa volonté de poursuivre "de manière active" le programme 2011-2012.

Toujours orientation à la baisse pour les banques avec Crédit Agricole (-0,96% à 9,74 euros), BNP Paribas (-0,97% 51,97 euros), Société Générale (-0,65% à 40,00 euros).