La Bourse de Paris en hausse grâce aux banques, au Japon et à l’Allemagne

 La Bourse de Paris était en nette hausse mardi dans les premiers échanges (+1,11%), rebondissant après son repli de la veille grâce au secteur bancaire et à plusieurs statistiques encourageantes au Japon et en Allemagne.A 09H17 (07H17 GMT), le CAC 40 prenait 43,55 points à 3.986,08 points.

"La publication de plusieurs statistiques aujourd'hui (mardi) est de nature à apporter des éclairages sur plusieurs de nos paris en économie", commentaient François Duhen et Benoît Rodriguez du CM-CIC Securities.

Le rebond rapide au Japon et les chiffres de la consommation en Allemagne permettent de soutenir le marché en ce début de séance, selon eux.

La production industrielle nippone a cessé de chuter en avril, après le choc subi en mars du fait du séisme dévastateur dans le nord-est du pays, et elle pourrait rebondir à partir de mai.

En Allemagne, les ventes de détail ont progressé de 0,6% en avril.

Les statistiques outre-Atlantique notamment sur l'immobilier, le talon d'Achille de l'économie américaine, pourraient "modifier la tendance", a estimé un analyste parisien.

En ce qui concerne la crise grecque, l'Allemagne est prête à accepter l'octroi d'une nouvelle aide à la Grèce sans poser plus longtemps comme condition que les créanciers privés du pays aient à consentir au préalable un effort sur leur investissement, affirme le Wall Street Journal.

Du côté des valeurs, les financières rebondissaient nettement après leur recul de la veille. Le titre de la Société Générale prenait la tête du CAC 40 (+2,40% à 41,21 euros), suivi par ceux du Crédit Agricole (+1,72% à 10,61 euros) et de Natixis (+1,41% à 3,89 euros).

France Télécom reculait légèrement (-0,60% à 15,68 euros). Le groupe prévoit de stabiliser son résultat brut d'exploitation (Ebitda) en 2013 "à un niveau supérieur" à celui de 2011, et envisage de céder des participations minoritaires.

Alstom signait l'une des plus fortes hausses de l'indice (+1,81% à 42,64 euros) toujours porté par la signature lundi d'un contrat de 665 millions d'euros avec l'opérateur polonais PKP Intercity et d'un accord préliminaire avec le gouvernorat de Bagdad pour construire un métro aérien.

Hors CAC 40, Fimalac s'adjugeait 4,05% à 29,03 euros après avoir vu son bénéfice net progresser de 31,2%, à 23,1 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé 2010-2011.

Lafuma prenait 1,33% à 19,10 euros alors que le groupe a renoué de justesse avec les bénéfices au premier semestre et compte boucler dans le vert l'ensemble de son exercice annuel 2010/2011.