La Bourse de Paris efface un peu ses pertes grâce à des indicateurs US

 La Bourse de Paris effaçait une partie de ses pertes jeudi après-midi (-0,67%), grâce à des indicateurs américains meilleurs que prévu qui ont quelque peu apaisé les inquiétudes des investisseurs.A 16H30 (14H30 GMT), l'indice vedette cédait 25,32 points à 3.781,53 points dans un volume d'échanges nourri de 2,978 milliards d'euros.

Après avoir évolué en nette baisse toute la matinée, le marché parisien s'est légèrement repris dans l'après-midi grâce à des statistiques rassurantes, venant invalider, du moins temporairement, les scénarios les plus noirs concernant l'économie américaine.

Sur le front immobilier, les mises en chantier de logements et la délivrance de permis de construire sont repartis à la hausse en mai. Côté emploi, les inscriptions au chômage ont baissé la semaine dernière.

En revanche, l'activité manufacturière a baissé dans la région de Philadelphie pour la première fois depuis septembre, selon l'indice de l'antenne locale de la banque centrale américaine (Fed) pour le mois de juin.

Le secteur bancaire restait à la peine, à l'instar de Société Générale (-2,36% à 37,86 euros), de Crédit Agricole (-1,33% à 9,77 euros) et de BNP Paribas (-0,96% à 50,80 euros).

Carrefour enregistrait toujours la plus forte baisse du CAC 40 (-3,39% à 27,77 euros), les analystes d'UBS recommandant désormais de vendre le titre.

En revanche, Nexity prenait 1,10% à 33,20 euros. Nexity Participations et Banque Palatine viennent de vendre l?intégralité de leur participation (52,2%) dans la foncière Eurosic pour un montant total de 318,4 millions d?euros.

Enfin, Ingenico (+1,18% à 32,04 euros) travaillerait avec Apple sur un projet expérimental visant à transformer les iPhone et les iPod Touch en terminaux de paiement universels, selon des informations de presse.