La Bourse de Paris à l’équilibre, suspendue au sort de la Grèce

 La Bourse de Paris oscillait autour de l'équilibre lundi matin (-0,06%), hésitante avant l'adoption prévue dans la semaine d'un nouveau programme d'austérité en Grèce et la mise en place des modalités de participation du secteur privé au plan d'aide octroyé à ce pays.A 09H52 (07H52 GMT), le CAC 40 cédait 2,21 points à 3.782,59 points.

"La Grèce est au coeur des préoccupations des investisseurs" et on attend assez rapidement des annonces sur la participation des créanciers privés, essentiellement les banques, au plan d?aide confirmé vendredi soir à l?issue du sommet européen, ont souligné François Duhen et Benoît Rodriguez du Crédit Mutuel-CIC.

Les instances financières, ainsi que les plus grandes banques, se réunissent à Rome afin d?examiner les modalités de cette participation.

L'une des pistes les plus probables, étudiée par Paris, serait de proposer au secteur privé de ne réinvestir que 70% des dettes remboursées par Athènes.

50% seraient alloués à de nouveaux emprunts, émis cette fois à 30 ans, et les 20% restants seraient placés comme garantie.

Le secteur bancaire était donc au coeur des attentions des opérateurs, d'autant plus que les régulateurs bancaires mondiaux se sont mis d'accord samedi sur une proposition visant à imposer une exigence supplémentaire de fonds propres aux établissements présentant un risque systémique.

Les valeurs bancaires étaient dans l'immédiat peu affectées par ces informations. BNP Paribas perdait 0,12% à 50,11 euros, Société Générale 0,20% à 37,70 euros et Crédit Agricole restait stable (+0,01% à 9,74 euros).

Renault (+0,94% à 39,53 euros) profitait des annonces de son partenaire japonais Nissan, qui vise une part de marché mondial de 8% et espère, en collaboration avec le français, vendre 1,5 million de voitures électriques d'ici six ans.

Hors CAC 40, MGI Coutier cédait 2,18% à 42,65 euros. L'équipementier automobile va accroître sa taille de moitié en achetant l'américain Avon Automotive, un spécialiste des conduits en caoutchouc pour moteurs.

La cotation d'Outremer Telecom était suspendue à la demande de la société. Le fonds d'investissements Axa Private Equity va racheter 52,26% de l'opérateur télécoms pour un montant total de 132,95 millions d'euros.

Soitec chutait de 7,19% à 8,13 euros, affecté par l'abaissement par Natixis de sa recommandation sur le titre d'"achat" à "neutre" ainsi que de son objectif de cours de 13 à 8 euros, selon une source de marché.