L’euro est « en train de se décomposer » pour l’ancien président de la Fed

 L'ancien président de la banque centrale américaine (Fed) Alan Greenspan a estimé mardi à Washington que l'euro était "en train de se décomposer" et que cela expliquait les difficultés de l'économie américaine à retrouver du rythme."L'euro est en train de se décomposer", a déclaré M. Greenspan lors d'un forum à Washington.

Selon lui, les banques européennes sont en difficulté car elles détiennent des titres de dette de pays comme la Grèce.

"La raison pour laquelle nous sommes si lents (à croître aux Etats-Unis) est le niveau d'incertitude" provoqué par cette situation, a-t-il estimé.

M. Greenspan a présidé la Fed de 1987 à 2006.

Agé de 85 ans, il a été l'un des principaux instigateurs de la déréglementation financière aux Etats-Unis ayant contribué au déclenchement de la dernière crise et a toujours rejeté les accusations des économistes pour qui la politique de taux ultrabas menée par la Fed de 2003 à 2005 porte une lourde responsabilité dans la bulle immobilière ayant précédé son éclatement.