GDF Suez va céder 30% de son exploration-production au Chinois CIC

 Le groupe français d'énergie GDF Suez est sur le point de signer un accord "à double détente" avec le fonds souverain chinois China Investment Corporation (CIC), qui devrait notamment entrer à hauteur de 30% dans le pôle exploration-production du Français, écrivent lundi Les Echos.L'augmentation de capital devrait être menée d'ici la fin de l'année via une filialisation de l'activité de GDF Suez, la prise de participation minoritaire du fonds chinois représentant un investissement de 2 à 3 milliards d'euros, rapporte le journal économique français.

Selon le quotidien, qui ne cite pas ses sources, GDF Suez devrait annoncer cet accord mercredi, lors de la présentation de ses résultats semestriels.

Interrogé par l'AFP, le groupe énergétique n'a pas souhaité faire de commentaire.

"L'Asie-Pacifique est une zone de développement majeure pour le groupe", s'est contenté de souligner Jérôme Chambin, porte-parole du géant gazier.

La Chine, dont l'énergie repose essentiellement sur le charbon, vient d'amorcer un virage vers le gaz, et GDF Suez, dont la production est pour l'instant ancrée en mer du Nord et au Maghreb, a d'importants projets dans la zone Asie-Pacifique, en Australie et en Indonésie notamment.

Selon Les Echos, l'accord avec CIC stipule que le fonds chinois "se verra proposer de participer à tous les investissements de GDF Suez dans la région (Asie-Pacifique), à l'exception de la Chine", le CIC n'ayant pas le droit d'investir dans son propre pays.

"Le fonds devrait également apporter son aide pour obtenir des accords de financement pour GDF Suez auprès des banques chinoises et pour décrocher des contrats", poursuit le journal.

L'objectif pour GDF Suez est de "se positionner sur les marchés à forte croissance et à développer des liens avec les compagnies chinoises, afin de répondre ensemble à des appels d'offres dans la production d'électricité", selon Les Echos.

Citant une "source interne", le journal précise que cet accord en gestation "a déjà eu des retombées commerciales avec l'obtention d'un contrat de terminal flottant de regazéification pour une grande ville chinoise".

Vers 10H10 (08H10 GMT) à la Bourse de Paris, l'action GDF signait la troisième plus forte hausse du CAC 40 et progressait de 2,25% à 20,87 euros, dans un indice en petite hausse (+0,16%).