FMI: les USA louent les « compétences » de Lagarde sans prendre position

 Les Etats-Unis ont loué jeudi les "compétences solides" de la ministre française de l'Economie Christine Lagarde, candidate à la direction du Fonds monétaire international, sans toutefois prendre position pour elle ni pour son rival mexicain.Le secrétaire au Trésor Timothy Geithner "pense que les compétences solides de direction et l'expérience de la ministre, Mme Lagarde, font d'elle une candidate exceptionnellement compétente pour le poste de directrice générale", a indiqué une porte-parole du Trésor, Natalie Wyeth, à l'issue d'une rencontre entre les deux ministres.

Après s'être entretenu dix jours auparavant avec le rival de Mme Lagarde, Agustin Carstens, M. Geithner avait loué "le talent financier et les compétences politiques" du Mexicain.

Les Etats-Unis n'ont toujours pas exprimé de préférence entre les deux candidats en lice, qu'ils ont qualifiés de "solides".

M. Geithner et Mme Lagarde ont également profité de leur entrevue "pour discuter de la situation en Europe", a précisé la porte-parole.

Mme Lagarde, qui s'est rendue au département du Trésor dans la matinée, devait s'entretenir ensuite avec les 24 membres du conseil d'administration du FMI, chargés de désigner le successeur du Français Dominique Strauss-Kahn.

"Plus tard dans la journée, ce qui signifie probablement à la mi-journée, Christine Lagarde rencontrera le conseil d'administration, et sa déclaration sera également publiée ultérieurement", a indiqué lors d'un point de presse un porte-parole du FMI, David Hawley.

M. Hawley n'a pas fait de commentaire sur les mérites des deux candidats, le choix étant du ressort des Etats membres.

Interrogé sur la date à laquelle interviendrait la désignation du nouveau directeur général, il a répondu que le conseil d'administration, en indiquant qu'il voulait avoir décidé "d'ici au 30 juin", s'était laissé la possibilité de le faire avant.

"Aucune date de prise de fonctions n'a été convenue pour le prochain directeur général", a-t-il également précisé.

Après avoir été nommé à la tête du FMI par le conseil d'administration le 28 septembre 2007, M. Strauss-Kahn n'avait officiellement commencé son mandat de cinq ans que le 1er novembre.