FMI: Le Canada et l’Australie soutiennent le candidat mexicain

 Le Canada et l'Australie soutiennent la candidature du Mexicain Agustín Carstens au poste de directeur général du Fonds monétaire international, ont annoncé les deux pays dans un communiqué conjoint publié à Ottawa."Il est important que le choix du nouveau directeur général du FMI se fasse de façon ouverte et transparente, et que la personne retenue le soit en fonction de son mérite, et non en fonction de sa nationalité", indique le communiqué canadien.

Il semble faire allusion à celle de la candidate française Christine Lagarde, actuellement bien placée pour succéder à son compatriote Dominique Strauss-Kahn à la tête du fonds.

"La communauté internationale est bien servie grâce à deux candidats hautement crédibles pour le poste. Pour assurer la légitimité du FMI, il est essentiel que nous ayons des candidats du calibre de Mme Christine Lagarde et de M. Agustín Carstens", poursuit-il.

"Grâce à l?expérience qu?il a acquise au sein du FMI, à son expérience de ministre des Finances du Mexique et à son poste actuel de gouverneur de la Banque centrale du Mexique, Agustín Carstens est très bien placé pour comprendre et relever les défis auxquels l?économie mondiale fait face, en travaillant de manière inclusive avec les pays membres du FMI", explique le ministère canadien.

"Par conséquent, après un examen approfondi des candidatures et des critères de sélection du FMI, nous avons décidé de le soutenir pour le poste de directeur général du FMI", conclut-il.

M. Carstens est soutenu par une douzaine de pays latino-américains. Venu à Ottawa le 7 juin dernier, il y a déclaré que le Canada accueillerait favorablement un chef du FMI venant d'une économie émergente.

Cependant, les grands pays émergents dits BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) n'ont pas fait état de leurs préférences.

Le FMI compte choisir son nouveau directeur général le 30 juin au plus tard, après l'audition des deux candidats ces derniers jours à Washington.