Fitch juge le plan d’austérité français crédible pour conserver le triple A

 L'agence de notation Fitch a annoncé mardi que le plan d'austérité de la France visant à réduire le déficit public était crédible pour conserver son triple A mais craint que certains paramètres, dont les élections de 2012, puissent entraver ses engagements."Le plan du gouvernement pour réduire le déficit et abaisser le niveau de la dette d'ici 2013 (...) devrait rétablir les finances publiques à des niveaux plus conformes au +AAA+", la meilleur note possible dont bénéficie la France, juge l'agence dans une étude sur les pays de la zone euro.

L'agence, qui a maintenu la note maximale de la France, à l'instar des deux autres grandes agences de notation financière, estime toutefois que le pays se trouve actuellement "parmi les plus faibles du groupe des +AAA+ en termes de déficit et de dette".

"Le gouvernement a effectué un certain nombre de pas vers la consolidation budgétaire, apportant de la crédibilité à ses objectifs", indique Fitch.

Le Premier ministre François Fillon a présenté mercredi dernier les mesures d'économies et de recettes fiscales du gouvernement d'un montant de 12 milliards d'euros sur la période 2011-2012 en vue d'être en conformité avec ses engagements européens en matière de déficit.

L'agence prévient toutefois que plusieurs risques menacent cet effort, dont "la perspective d'un dérapage budgétaire en 2012 lors des élections présidentielles, et des prévisions de croissance trop optimistes à court terme".

Au total, si Fitch souligne que la France a mis en place certaines réformes pour résorber ses faiblesses structurelles, lesquelles sont liées notamment au marché du travail et à la compétitivité, l'agence avertit que "d'autres mesures pourraient bien être nécessaires".