Faillite Lehman: un plan approuvé par des créanciers réclamant 100 mds USD

 Les administrateurs de l'ancienne banque d'affaires Lehman Brothers ont annoncé vendredi que des créanciers réclamant plus de 100 milliards de dollars avaient accepté le plan de sortie de faillite proposé mercredi, permettant ainsi de s'approcher du règlement du dossier."Trente organismes et certaines de leurs filiales" ont confirmé leur soutien par écrit, indique la structure de liquidation de Lehman dans un communiqué.

Certains de ces établissements avaient approuvé des plans de sortie de faillite proposés plus tôt dans l'année, mais "ils ont accepté de (les) mettre en suspens pour permettre à Lehman d'avancer" sur sa dernière proposition, ajoute le document.

"Le plan amendé est basé sur des négociations intenses, des analyses et des apports de nombreuses parties", estime Bryan Marsal, le directeur de l'établissement gérant la faillite de Lehman, cité dans le communiqué.

"Cela fournit un accord global avec les créanciers et permet d'éviter des poursuites en justice coûteuse, incertaines et lentes qui ne manqueraient pas d'arriver en l'absence d'une solution de compromis", ajoute-t-il.

Selon lui, cette offre constitue "une porte de sortie juste et raisonnable".

Les administrateurs de Lehman indiquent par ailleurs avoir reçu l'approbation de sept des treize institutions financières à qui ils avaient proposé fin mai un accord pour régler un litige portant sur des dérivés de crédit.

Au total quelque trente institutions financières avaient déposé des plaintes pour réclamer 22 milliards de dollars au titre de la restitution de leurs investissements dans des produits dérivés. Lehman estimait en mai que le cadre de résolution proposé permettrait de réduire le montant des dédommagements à environ 11 milliards de dollars.

La structure de liquidation indique aussi "s'attendre prochainement à un accord avec une autre banque permettant de résoudre un contentieux portant sur 9,6 milliards de dollars et les 6,2 milliards de réclamation associés".

Des banques liées à Lehman Brothers à travers des produits dérivés de crédit devraient également voir augmenter leur dédommagement par rapport à ce qui avait été précédemment envisagé, à hauteur de 39 cents pour chaque dollar réclamé.

L'enjeu est le partage de 65 milliards de dollars d'actifs récupérés par la structure de liquidation, entre des créanciers qui réclament un total de 325 milliards de dollars.

Lehman Brothers a fait faillite le 15 septembre 2008, accélérant la crise financière qui a mis en danger l'ensemble du système financier mondial.