Exportations record en Chine, l’excédent commercial se gonfle en juillet

 La Chine a enregistré en juillet grâce à des exportations record un excédent commercial en forte hausse, à 31,48 milliards de dollars, ont annoncé mercredi les douanes.L'excédent de la Chine --pomme de discorde traditionnelle avec ses grands partenaires commerciaux, notamment les Etats-Unis et l'Europe-- s'était élevé à 22,27 milliards en juin.

Les exportations ont progressé de 20,4% en juillet sur un an, ont précisé les douanes chinoises.

Elles ont atteint en valeur un record, puisqu'à 175,13 milliards de dollars, elles ont dépassé le montant de celles de juin -- 161,98 milliards -- dont les douanes avaient indiqué le mois dernier qu'il représentait un record.

Les importations ont de leur côté progressé de 22,9%, ont indiqué les douanes sur leur site internet.

L'excédent est supérieur aux prévisions d'un panel d'économistes interrogés par l'agence Dow Jones qui escomptaient un surplus de l'ordre de 26 milliards de dollars.

Pour certains analystes, les exportations chinoises pourraient souffrir dans les mois qui viennent de la baisse de confiance des consommateurs aux Etats-Unis et en Europe, confrontés à une grave crise de la dette et des craintes de récession.

"Le chiffre (de l'excédent chinois) est supérieur aux attentes", a déclaré Tang Yunfei, économiste chez Founder Securities, à Pékin.

"Mais vu la situation aux Etats-Unis et dans la zone euro, il est susceptible de reculer dans les mois à venir", ajoute-t-il.

Pour Alistair Thornton, analyste chez IHS Global Insight, le bond des exportations de juillet est en partie imputable à des facteurs saisonniers.

"Les exportations de nombreux produits à forte main d'oeuvre, comme les textiles, sont généralement en hausse au 3e trimestre, réflétant la demande en vue des achats de Noël", explique-t-il.

"Etant donné que la plupart des commandes pour les prochains mois ont déjà été passées, il est improbable que le fort retournement de la confiance dans le monde aura un fort impact à court terme", estime-t-il.

"Toutefois (...) les récents coups de torchon sur les marchés (boursiers) auront certainement un impact sur les chiffres (chinois) vers la fin de l'année", ajoute l'analyste.

La nouvelle expansion du commerce extérieur chinois va apporter des arguments supplémentaires à ceux qui pressent la Chine de laisser sa monnaie, le yuan, s'apprécier.

Les grands parternaires commerciaux de la Chine, Etats-Unis en tête, lui reprochent de maintenir sa monnaie à un taux artificiellement bas pour favoriser ses exportations.