Enquête sur une affaire de pots-de-vin en Allemagne chez Sanofi-Aventis

 Une enquête sur une affaire de corruption concernant des salariés du groupe pharmaceutique français Sanofi-Aventis en Allemagne a été ouverte, a déclaré dimanche un porte-parole du parquet de Verden (nord de l'Allemagne), Marcus Röske."Sanofi confirme qu'il y a une enquête en cours et qu'il va coopérer avec les autorités liées à cette enquête", a déclaré de son côté un porte-parole du groupe à l'AFP.

"Nous enquêtons sur huit personnes, dont certaines travaillent pour Sanofi-Aventis. L'un des suspects -qui n'est pas salarié du groupe- est soupçonné d'avoir reçu des pots-de-vin d'un montant de 750.000 euros pour acheter des médicaments de Sanofi-Aventis et les avoir ensuite revendus", a indiqué à l'AFP M. Röske.

Des perquisitions ont eu lieu dans les bureaux allemands de Sanofi-Aventis à Berlin et Francfort, ainsi que dans différents appartements et commerces dans toute l'Allemagne, a-t-il précisé.

Selon Der Spiegel, qui a révélé cette affaire, des salariés de Sanofi-Aventis sont soupçonnés d'avoir fourni en échange de pots-de-vin des médicaments dont la date de péremption était proche à un grossiste qui fournissait les pharmacies allemandes. A l'origine, ces médicaments auraient dû être livrés à une organisation humanitaire en Corée du Nord.