Crise: Juncker met en garde contre une contagion en Belgique et Italie

 Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a mis en garde contre une contamination de la crise de l'euro à la Belgique et l'Italie, dans un entretien au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung paru samedi."La faillite peut contaminer le Portugal et l'Irlande et en raison de leur endettement élevé la Belgique et l'Italie, même avant l'Espagne", a-t-il dit au journal.

Selon lui, en faisant participer les créanciers privés au sauvetage de la Grèce, il peut arriver dans le pire des cas que les agences de notation rangent Athènes dans la catégorie "insolvable", ce qui aurait des conséquences catastrophiques pour la monnaie unique. "Nous jouons avec le feu", a-t-il dit.

Et si la Grèce était rangée dans cette catégorie, cela pourrait avoir des conséquences dramatiques sur d'autres pays de la zone euro, dont le Portugal et l'Irlande, puis la Belgique et l'Italie.