Commande record pour American Airlines : 260 Airbus et 200 Boeing

 La compagnie américaine AMR, maison-mère d'American Airlines, a annoncé mercredi ce qu'elle a qualifié de "plus grande commande d'avions de l'histoire", avec 200 Boeing 737 et 260 Airbus A320, tout en faisant état d'un creusement de sa perte nette au deuxième trimestre.Cette commande, qui devra être livrée entre 2013 et 2022, s'assortit de 100 options pour des 737 supplémentaires et 365 options pour l'avionneur européen.

American Airlines, troisième compagnie aérienne américaine et mondiale derrière United Continental et Delta au nombre de passagers/kilomètres (chiffre IATA), se laisse donc la possibilité d'acquérir au total 965 avions sur douze ans.

La précédente commande record avait été passée au salon du Bourget en juin, la compagnie malaisienne à bas coûts AirAsia, qui avait acheté 200 Airbus A320 Neo.

"Cette nouvelle flotte va énormément améliorer nos coûts de carburant et d'exploitation, tout en renforçant notre flexibilité financière", a souligné le PDG d'AMR Gerard Arpey, cité dans un communiqué.

AMR n'a pas indiqué le montant de ces commandes, mais elle a précisé qu'elle avait obtenu un financement de 13 milliards de dollars de la part des constructeurs "à travers des transactions de leasing qui aideront à maximiser la flexibilité du bilan et réduire le risque". Ce financement devrait couvrir la première moitié de la commande.

Airbus a évalué de son côté sa commande "de l'ordre de 23 milliards de dollars prix catalogue".

Les appareils Boeing sont pour moitié des appareils de la famille 737 de nouvelle génération livrables à partir de 2013, et pour moitié "la version attendue du 737NG (nouvelle génération), avec un nouveau moteur qui offrira encore plus d'économies de carburant que les modèles d'aujourd'hui".

Concernant la commande placée auprès d'Airbus, il s'agit de 130 A320 livrables à compter de 2013, puis, à compter de 2017, de 130 A320 Neo, une version remotorisée de l'A320 classique qui permet, selon Airbus, de consommer 15% de carburant en moins.

American Airlines sera la première compagnie américaine à déployer les modèles "future génération" d'Airbus et Boeing, a précisé la compagnie.

"Nous sommes fiers de renouveler notre partenariat avec une compagnie qui a une longue histoire de leadership dans l'histoire des compagnies aériennes", a relevé le directeur général d'Airbus Tom Enders, cité dans le communiqué d'AMR.

La flotte actuelle d'American Airlines ne comptait plus aucun Airbus depuis 2009.

Le PDG de Boeing s'est pour sa part félicité de la continuation de la "relation très stratégique avec la compagnie aérienne".

"Nous apprécions la confiance accordée à travers cette commande à notre ligne actuelle de produits et au prochain 737 motorisé avec le nouveau LEAP que Boeing et CFM sont en train de développer", a-t-il ajouté.

CFM, coentreprise de l'américain General Electric et du français Safran, est l'un des motoristes retenus pour équiper l'A320 Neo.

American Airlines a parallèlement annoncé mercredi une perte de 286 millions de dollars, ce qui rapportée au nombre d'actions, revient à 85 cents, alors que les analystes pensaient qu'elle serait limitée à 75 cents.

AMR, qui a concédé que le trimestre avait été "difficile à beaucoup d'égards", a précisé que le surcoût en carburant se chiffrait à 524 millions de dollars.

Le chiffre d'affaires a pour sa part progressé de 7,8% à 6,11 milliards de dollars, restant proche des attentes des analystes (6,12 milliards de dollars).

AMR a aussi annoncé la scission de sa filiale American Eagle, à une date non précisée, par répartition de parts auprès de ses actionnaires. Une simple vente n'est pas exclue cependant.